13 Août 2018

Burkina Faso: Retrait des enfants de la rue - Les maîtres coraniques s'engagent

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience, une délégation de l'Association des maîtres coraniques du Burkina Faso, accompagnée de la ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, Marie Laurence Ilboudo. Le projet de retrait des enfants et des femmes en situation de rue était au centre des échanges entre le chef de l'Etat et ses hôtes.

La mise en œuvre du projet de retrait des enfants et des femmes en situation de rue initié par le ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille nécessite l'implication des maîtres coraniques. Les deux parties ont, ce vendredi 10 août 2018, au palais de Kosyam, fait le point du processus d'opérationnalisation dudit projet au président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Pour la ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, Marie Laurence Ilboudo, il était indiqué que les maîtres coraniques, acteurs-clés de l'opération de retrait des enfants en situation de rue, viennent exposer de vive voix leurs préoccupations au chef de l'Etat.

« Le président du Faso nous a donné mandat de conduire cette opération. Il était bon que nous venions lui dire que le projet de retrait des enfants en situation de rue va bientôt commencer.

Il était encore mieux que les acteurs importants de l'opération viennent eux-mêmes exposer les problèmes qu'ils rencontrent, exprimer leurs attentes vis-à-vis du gouvernement mais aussi témoigner de leur disponibilité à accompagner le gouvernement pour une meilleure protection des enfants dans notre pays », a laissé entendre la ministre, Laurence Ilboudo, à sa sortie d'audience.

Les maîtres coraniques, prêts à accompagner l'opération

Le président de l'Association des maîtres coraniques du Burkina Faso, Idrissa Kadiogo, a marqué sa satisfaction au sortir des échanges avec le président Kaboré. Pour lui, cette audience que le chef de l'Etat leur a accordée est une marque de considération à l'égard des maîtres coraniques.

M. Kadiogo et ses camarades se sont engagés à œuvrer à l'opérationnalisation de cette mesure gouvernementale. «Nous allons travailler à l'accompagner dans la mise en œuvre du projet. Nous allons poursuivre la sensibilisation pour que la mesure puisse prendre progressivement car il est difficile de changer brusquement les mentalités, du fait de l'ignorance.

Mais à terme, on ne trouvera plus d'enfants issus des écoles coraniques dans les rues », a rassuré le représentant des enseignants coraniques.

Mais pour atteindre les objectifs visés, les écoles coraniques ont, elles aussi, besoin de l'accompagnement des autorités. « Nous avons demandé du soutien au président du Faso afin que nos écoles sortent de la situation de précarité dans laquelle elles se trouvent aujourd'hui», a ajouté le président Kadiogo.

De l'avis de Laurence Ilboudo, Roch Marc Chistian Kaboré est satisfait des échanges avec ses visiteurs du jour et s'est engagé à accompagner le gouvernement dans cette politique de protection des enfants. Et selon elle, les enfants en situation de rue devront, au bout du processus, réintégrer leurs familles d'origine.

Pour les enfants dont le retour en famille s'avère objectivement difficile, des ordonnances de justice pourraient être prises pour leur placement dans les centres de formation professionnelle du ministère en charge de l'action sociale, a précisé la ministre Ilboudo.

Répondant à la question des journalistes sur un récent communiqué de son département sur l'interdiction du commerce pratiqué dans les rues par les enfants de moins de 16 ans, la ministre a indiqué que la mesure est en phase avec la législation nationale en matière de protection des tout-petits.

« Le petit commerce pratiqué par les enfants, a-t-elle expliqué, augmente leur nombre en situation de rue ». Et c'est pourquoi les parents dont les enfants s'adonnent au commerce dans les rues vont être sensibilisés sur la gravité.

Burkina Faso

Echangeur du Nord de Ouaga - Ce joyau qui aura coûté 70 milliards de F CFA

Les populations des arrondissements 3, 8 et 9 de Ouaga peuvent enfin pousser un ouf de soulagement. En effet,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.