14 Août 2018

Cameroun: Diplomatie sportive - Dorian Ndombol Minlo sacré champion du monde de karaté kyokushinkai chez les 75 kg en Azerbaïdjan

Dorian Ndombol Minlo que Camer.be est allé rencontrer au quartier Biyem-Assi à Yaoundé, est d'une humilité sans commune mesure. Seul Camerounais aux derniers championnats du monde parmi les 500 participants, il reste une figure méconnue du grand public de son pays.

Outre son titre de champion du monde de karaté kyokushinkai dans la catégorie des 75 kg, Dorian Ndombol Minlo, a aussi arraché le titre mondial de vice-champion du monde toutes catégories, vaincu seulement en finale par le Russe Dadashov Bahram. Toutes couronnes obtenues au terme de 25 combats, dont 24 victoires.

Accompagnement de l'Etat souhaité

Dorian Ndombol Minlo affirme que c'est par ses propres moyens, et par la générosité d'un parrain, qu'il a pu se préparer, et pris part aux récents championnats du monde de karaté kyokushinkai en Azerbaïdjan. Mais il n'est pas remonté contre les autorités sportives de son pays. « Je sais que par habitude, nos dirigeants n'accordent leur attention qu'au football. Mais aujourd'hui, les temps ont changé, et tout sport est de nature à hisser haut le drapeau du Cameroun. Je souhaite que les pouvoirs publics nous accompagnent », confie-t-il à Camer.be.

Vulgarisation du karaté kyokushinkai

Sur ce volet, Dorian Ndombol Minlo qui est Ceinture noire 3ème Dan de karaté et de krav-maga (mélange de lutte, de boxe, de ju-jitsu muay-thaï et de judo), affirme que c'est depuis 2003, qu'il pratique le karaté kyokushinkai. Ce faisant, le champion du monde compte-t-il le vulgariser. « Je fais souvent des démonstrations, et je compte à présent mettre l'accent sur la médiatisation ; aller dans les régions, associer des élèves du primaire et du secondaire, et si possible, trouver des passerelles pour des bourses universitaires avec des pays où est pratiqué notre art martial », confesse-t-il, d'un air souriant, mais trempé. Et de d'ajouter qu'il n'a pour cadre d'entrainement, que son dojo de l'avenue Kennedy à Yaoundé où il s'exerce tout seul.

Spécificités du karaté kyokushinkai

Selon Sensei (Maitre) Dorian Ndombol Minlo, il s'agit d'un art martial japonais inventé par Masutashu Oyama, de regrettée mémoire. La discipline reste encore trop peu connue au Cameroun, et repose sur le full contact. « Il n'y a pas de casque de protection ni de gants durant les combats. Les coups sont portés avec une puissance maximale », nous avertit-il. C'est toute la différence avec les autres variantes du karaté.

Projets

Après avoir été instructeur de karaté kyokushinkai en Israël, et organisé le premier séminaire international de la discipline au pays en 2016, Dorian Ndombol Minlo compte avec l'aval et l'appui de Yaoundé, organiser les premiers championnats africains de cet art martial. L'évènement est (en principe) prévu pour février 2019. Ce serait aussi à en croire des experts, une bonne occasion de vulgariser encore mieux médiatiquement, le karaté kyokushinkai au Cameroun, et de vendre l'image du pays, à quatre mois de la Coupe d'Afrique des nations de football qu'organise le pays en juin et juillet prochains.

Vivement que Maitre Dorian Ndombol Minlo, champion du monde des 75 kg de karaté Kyokushinkai, et vice-champion du monde toutes catégories de cet art martial, ait la reconnaissance de sa nation !

Cameroun

Election - La scène politique s'agite avant l'ouverture de la campagne

Au Cameroun, à quelques heures de l'ouverture de la campagne électorale pour l'élection… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.