14 Août 2018

Cameroun: Préparation du budget - Rudence et discipline

C'est dans cette logique que devra s'inscrire la préparation du prochain exercice budgétaire. Prescription du ministre des Finances lors de l'ouverture du CIEP.

Le contexte de la tenue de la 7e session du comité interministériel d'examen des programmes (CIEP) est tout particulier. Cette rencontre qui a démarré hier à Yaoundé sous la présidence de Louis Paul Motaze, ministre des Finances (Minfi) s'ouvre alors qu'on s'achemine vers la fin du deuxième cycle du budget triennal (2016-2019, mais aussi, la fin de la mise en œuvre du Dsce.

« Le Dsce qui tire vers sa fin a permis un certain nombre de réalisations. Il mettait l'accent sur l'énergie et les infrastructures. Il y a eu de grands barrages tels que Memve'ele, Lom Pangar, Mekin, Nachtigal qui est de plus en plus mis sur orbite; des centrales thermiques qui ont été engagées.

S'agissant des infrastructures, beaucoup a été fait, notamment le port de Kribi, la centrale à gaz de Kribi, la création des universités. Il y a eu beaucoup de réformes, aussi.», a énuméré Cyrille Edou Alo'o, directeur général du Budget. Le présent CIEP doit donc s'inscrire dans cette logique de développement. Des assises dont le but est d'évaluer, définir et consolider les programmes gouvernementaux qui constituent les cadres stratégiques et opérationnels de déploiement des politiques publiques du Cameroun.

Les grandes orientations pour le prochain exercice budgétaire, en accord avec la circulaire du chef de l'Etat sur la préparation du budget, ont été reprécisées par le Minfi. Il s'agit du parachèvement du plan d'urgence triennal pour l'accélération de la croissance, l'exécution effective du plan triennal spécial jeunes , la lutte contre le terrorisme et l'insécurité transfrontalière, le renforcement de la décentralisation et le développement local, etc.

Tout ceci devra être exécuté « dans une logique de prudence et de discipline, afin d'assurer les équilibres macroéconomiques et financiers nécessaires à la consolidation d'une croissance économique vigoureuse, inclusive et durable », a indiqué Louis Paul Motaze, ministre des Finances.

Le Minfi encourage également la poursuite des efforts de mobilisation des recettes internes et non pétrolières et de rationalisation de la dépense publique.

Deux moments forts vont marquer les quatre jours d'assises du CIEP 2018. Au programme, des exposés et discussions sectorielles. Elles devront porter sur les grandes orientations stratégiques du prochain cycle triennal des programmes.

Au terme des travaux le 17 août prochain, le gouvernement pourra, documents en main, indiqué les programmes à prioriser au cours de l'exercice budgétaire 2019.

Cameroun

L'ONU à l'épreuve des nationalismes

La 73e Assemblée générale de l'Organisation des Nations unies s'ouvre ce mardi à New York… Plus »

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.