14 Août 2018

Angola: L'UNITA salue la reprise du processus d'exhumation de Savimbi

Luanda — Le porte-parole de l'UNITA, Alcides Sakala Simões, a salué mardi la reprise du processus d'exhumation et d'inhumation de la dépouille mortelle du fondateur de son parti, Jonas Savimbi.

Les restes mortels de Jonas Savimbi, mort au combat le 22 février 2002, ont été enterrés au cimetière municipal de la ville de Luena, capitale de la province de Moxico.

Le politique a tenu ces propos au quotidien Jornal de Angola, en réaction à un communiqué du ministère de l'Intérieur, publié mardi en réponse aux déclarations du président de l'UNITA, Isaias Samakuva, qui a accusé l'exécutif d'empêcher la réalisation d'un enterrement décent de Jonas Savimbi.

Isaias Samakuva, qui intervenait vendredi dernier lors d'une cérémonie marquant l'anniversaire de Jonas Savimbi, avait de nouveau accusé l'Etat angolais de garder prisonnier Savimbi, même après sa mort.

Face à cette situation, le ministère de l'Intérieur a rappelé que le leader de l'UNITA avait adressé le 11 décembre 2014, une lettre au Président de la République, José Eduardo dos Santos, pour solliciter un interlocuteur du gouvernement dans le processus d'exhumation et d'inhumation de la dépouille mortelle de Savimbi.

Selon la note, l'ancien chef de l'Etat avait indiqué le ministère de l'Intérieur pour représenter le gouvernement dans le processus alors que l'UNITA serait représentée par son ancien vice-président, Ernesto Mulato, en sa qualité de coordinateur de la commission des funérailles du président-fondateur de l'UNITA.

Le document précise que le ministre de l'Intérieur s'était réuni en mai 2015, avec Ernesto Mulato, vice-président de l'UNITA, accompagné des membres de la commission, y compris d'un fils de Jonas Savimbi, Rafael Savimbi.

Au cours de la réunion, la délégation de l'UNITA avait présenté un cahier de charge des funérailles du Dr Jonas Savimbi, qui prévoyait des activités jusqu'au premier trimestre de 2016, lit-on dans ce communiqué.

Dans ce même document, le ministère de l'intérieur réaffirme sa volonté de continuer à s'occuper de la question, en termes d'orientation politique de l'exécutif et des résultats des réunions tenues avec les dirigeants de l'UNITA.

Dans ce contexte, le ministère de l'Intérieur a écrit mardi au président de l'UNITA pour lui faire savoir qu'il était prêt à poursuivre l'affaire.

Angola

Expulsés d'Angola, des Congolais plongés dans la misère au Kwango

Depuis le mois d'octobre 2018, des milliers des Congolais, de l'Angola manu militari, atterrissent sans défense,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.