14 Août 2018

Sénégal: Formation des agents de sécurité de proximité - Les ASP sensibilisés sur les tortures et les traitements inhumains

Dans le souci de conscientiser les Agents de sécurité de proximités (ASP), l'Observatoire national des lieux de privation de liberté (ONLPL) a ouvert un atelier de formation à leur égard hier, lundi 13 août 2018 à Dakar. Ce séminaire de formation en droits humain permettra de sensibiliser les ASP sur les conséquences de la torture et autres peines ou traitements cruels.

Dans le cadre du projet d'appui de l'Union européenne (UE), l'Observatoire national des lieux de privation de liberté (ONLPL), dans sa mission de prévention de la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants dans les lieux de privation de liberté, a ouvert une session de formation de deux jours à l'endroit des Agents de sécurité de proximité (ASP), hier lundi.

Cette formation s'inscrit dans la conscientisation davantage des ASP, intervenants dans les Commissariats de police et les Brigades de gendarmerie, sur les conséquences de la torture.

La directrice de l'ONLPL, Josette Marceline Lopez Ndiaye, explique: «nous avons eu l'idée, en mars 2017 à Matam et à Kaolack, de prendre en charge les ASP parce que nous avons remarqué qu'ils travaillent dans des endroits avec la Police et la Gendarmerie et ils participent à aider tous ces gents qui sont en contact avec des personnes gardées à vue.

Et, compte tenu de leur formation et de leur niveau, on s'est dit que peut-être il pourrait leur arriver de commettre des actes qui peuvent leurs être préjudiciable, s'ils ne sont pas bien formés. S'ils s'assimilent aux gendarmes et aux policiers alors qu'ils n'ont pas le même statut, ils pourraient engagés alors leurs responsabilités pénales.

Ce qui fait qu'on a senti la nécessité de leurs faire quelques cours de formation pour renforcer leurs capacités et leurs faire connaitre les comportements à avoir et à réprimer, des comportements qui doivent être conformes aux respects humains, leurs expliquer ce que c'est que les droits humains. Et, aujourd'hui, nous sommes dans une ère où la torture et le mauvais traitement ne doivent plus exister», a-t-elle dit.

Selon le directeur général de l'Agence d'assistance à la sécurité de proximité, Papa Khaly Niang, cette formation revêt un intérêt capital. «Cette formation va en droite ligne avec la Convention des Nations unies contre la torture, ratifiée par le Sénégal, et son Protocole additionnel.

Nous nous réjouissons de cette formation d'autant plus que les ASP travaillent dans les Commissariats, dans les Brigades de gendarmerie et même au niveau de la Justice. Aujourd'hui, il est bon de les former afin qu'ils puissent accomplir ce rôle au côté de la Police et de la Gendarmerie», a t-il soutenu

Cet atelier a pour finalité d'initier les ASP à la prévention de la torture. Ils seront dès lors conscientisés sur les peines requises en cas de torture ainsi que la responsabilité pénale des ASP qui auraient commis ce crime afin de permettre à ces derniers de réaliser la gravité de cet acte.

Sénégal

Des consultations médicales gratuitement offertes à des Matamois

L'Initiative pour le développement du Fouta a offert mercredi des consultations médicales à 335… Plus »

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.