14 Août 2018

Sénégal: Les medecins-veterinaires exigent un meilleur traitement salarial

Les médecins vétérinaires ont procédé à la mise sur pieds d'un nouveau syndicat dénommé Syndicat des médecins vétérinaires pour une meilleure défense de leurs intérêts et de meilleures conditions de travail. Les vétérinaires ont profité de la rencontre pour demander un meilleur traitement salarial conformément à leurs collègues pharmaciens, dentistes, entre autres, qui ont les mêmes diplômes qu'eux.

Ils étaient une centaine dans la salle pour l'installation d'un syndicat. Les médecins vétérinaires ont tenu à préciser la transversalité de leur profession et n'ont pas manqué de dénoncer la prise en charge salarial de leur corps comparé à leurs collègues docteur qui sont sortis des mêmes écoles où ils ont fait 6 ans.

«Nous sommes sorti tous de l'Ecole inter-état des sciences et médecines vétérinaires avec un doctorat d'Etat comme nos collègues pharmaciens, dentistes et même médecins-vétérinaires militaires.

Et c'est la faculté de médecine qui nous a délivré notre diplôme d'Etat», tient à précisé Dr Alioune Badara Diouf, président du comité. Et de poursuivre: «tous les doctorants, une fois à la fonction publique, sont classés à la hiérarchie A 1 spécial et nous les vétérinaires civils sommes classés à la hiérarchie A1.

Ce qui est anormale; on doit avoir le même traitement (salaire) car, à diplôme égal, traitement égal», déplore le vétérinaire qui soutient que la corporation ne doit, en aucun cas, subir ce genre d'injustice.

En ce sens que les vétérinaires abattent un travail de titan et forment le seul corps dans l'administration que l'on retrouve dans presque beaucoup de secteurs comme le ministère de la Pêche, celui de l'Agriculture, le ministère de l'Environnement et même au ministère de l'Enseignement supérieur.

«Les vétérinaires jouent un rôle important de santé publique. Aujourd'hui, avec le concept de "One Health", nous sommes des acteurs de première ligne. Nous contrôlons la zoonose qui provient des bêtes pour éviter qu'elle contamine les humains, entre autres, interventions.

Notre corporation ne mérite pas ce traitement; l'Etat doit régler définitivement notre cas. Nous réclamons qu'on nous rétablisse dans nos droits, comme les autres parce qu'à diplôme égal, traitement égal», a soutenu le vétérinaire.

Dr Alioune Badara Diouf et ses collègues estiment que le chef de l'Etat n'est pas au courant de leur situation de précarité et la discrimination salariale qu'ils subissent.

Pour les vétérinaires, l'ancien président Abdoulaye Wade avait émis un avis favorable au règlement de leur situation et ces derniers ne demandent à l'Etat que d'assurer la continuité du dossier.

L'Ordre des vétérinaire a tenu à soutenir ce combat qu'il qualifie de légitime, selon Dr Imam Thiam qui renseigne avoir adressé plusieurs correspondances au chef de l'Etat pour la régularisation de cette situation.

Sénégal

La Fondation BOA va équiper les régions pour le dépistage du cancer du col de l'utérus

La Fondation BOA-SENEGAL va davantage équiper les centres de santé qui sont dans les régions. Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.