15 Août 2018

Madagascar: Malgré la grève des enseignants, les écoliers passent le CEPE

A Madagascar, c'est l'inquiétude pour les élèves des écoles primaires publiques et leurs parents. Mardi 14 août, près de 550 000 écoliers ont passé leur premier examen, le CEPE (certificat d'étude). Un examen qui s'est tenu dans des conditions un peu particulières. Après une grève des professeurs qui a duré plus de trois mois, nombre d'établissements n'ont pas pu terminer le programme scolaire dans les temps.

12h30, devant le collège d'Antanimbarinandriana, parents et élèves attendent la deuxième partie de l'examen. Cinq membres de la gendarmerie surveillent le portail de l'établissement. Une mesure prise dans tous les centres d'examen dans le cas où les enseignants toujours en grève viendraient perturber les épreuves indique le ministère de l'Education. Des épreuves que la plupart des élèves des écoles publiques ont dû préparer seul.

C'est le cas de Tsiory, 12 ans. « Les professeurs nous ont dit « apprenez bien vos leçons parce que l'examen approche mais c'est tout. Nous avons étudié seuls », explique-t-elle.

Nomena, 10 ans, essaie de se rassurer. « Je ne suis plus inquiète parce que l'examen sera plus simple à cause de la grève. Ils ont fait exprès que ce soit très facile parce qu'on n'a pas étudié depuis un bon bout de temps ».

Un soulagement que ne ressent pas sa mère, Christina, restée toute la matinée devant l'établissement pour soutenir sa fille. « Je ne sais pas du tout si elle va assurer parce qu'ils ont manqué beaucoup de cours cette année. Elle a juste fait des révisions à la maison mais ça ne suffit pas du tout. On ne savait pas quoi faire d'autres. On espère juste qu'elle va réussir ».

Joella, elle aussi, a décidé d'attendre son fils sur place. « On est en colère, lance-t-elle. Mon fils n'a même pas pu faire d'examen blanc à cause de la grève. Donc il ne sait pas du tout ce qui l'attend. En plus, si tu n'as pas fait d'études, tes enfants doivent apprendre tout seul. »

Si le ministère de l'Education indique que les épreuves se sont déroulées sans encombre, il précise que l'examen n'a pas pu se tenir dans 14 zones administratives pédagogiques du district d'Anosibe an'Ala. Les sujets ne sont pas parvenus à temps dans ces localités de l'est du pays.

Madagascar

RANDRIANANTENAINA Narindrasoa - "Je suis devenue plus épanouie"

Je m'appelle Narindra, j'ai 25 ans, je suis mariée et mère de deux enfants. Je suis une des… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.