15 Août 2018

Burkina Faso: Inhumation des 5 gendarmes - l'ultime hommage de la nation

Photo: fasozine
Les cinq gendarmes ont été inhumés dans une vive émotion

Les cinq maréchaux des logis tués, le samedi 11 août 2018, sur l'axe Ougarou-Boungou, dans la région de l'Est, ont été inhumés avant-hier, au cimetière municipal de Gounghin à Ouagadougou. C'était en présence des parents, collègues et autorités militaires et politiques.

Les Maréchaux des logis (MDL), Tiémoko Traoré, Elysé Kaboré, Serges Sanou, Blaise Minoungou et Inoussa Bayiré, ont été accompagnés à leur dernière demeure au cimetière municipal de Gounghin, le mardi 14 août 2018. Ils ont trouvé la mort, alors qu'ils revenaient d'une mission d'escorte du personnel de la mine d

'or SEMAFO, le samedi 11 août 2018, sur l'axe Ougarou-Boungou, dans la région de l'Est. Leur véhicule avait sauté sur une mine artisanale. Parents, collègues, autorités militaires et politiques meurtris ont assisté à leur inhumation. Pour le sacrifice et les services rendus à la nation, la hiérarchie militaire a rendu hommage aux cinq gendarmes, tombés à la fleur de l'âge, et présenté ses condoléances aux familles des victimes.

Pour le ministre d'Etat auprès de la présidence du Faso, Simon Compaoré, la tristesse est grande, parce que les Forces armées nationales (FAN) ont encore perdu des hommes valides qui étaient sur le champ de bataille, afin que règne la quiétude et la sécurité au Burkina Faso. «C'est une grande perte pour la nation, mais nous resterons toujours débout», a-t-il confié.

Pour lui, la mobilisation de tous les Burkinabè permettra de venir à bout des ennemis. Le chef d'état-major général des armées, le général Oumarou Sadou, a invité les populations à comprendre et à accepter certaines opérations des forces de sécurité. Il a également plaidé pour la collaboration avec les forces de défense et de sécurité afin de lutter effacement contre les terroristes dans cette partie du pays.

Pour les familles des victimes, ces départs prématurés sont difficiles à accepter, mais elles s'en remettent à Dieu et appellent les autorités à plus de courage et d'abnégation dans la lutte contre «les forces du mal».

.....................................................................................................................................

Quelques informations sur les disparus

Tous maréchaux des logis, ils étaient affectés au 34e escadron de la gendarmerie de Fada N'gourma. Ils avaient une tranche d'âge comprise entre 24 et 27 ans.

Tiémoko Traoré : Né le 31 décembre 1994 dans la province du Kénédougou, il a été admis au concours des sous-officiers de la gendarmerie, session de 2015. Il a pris service le 17 janvier 2018 au 34e escadron de gendarmerie de Fada N'gourma. Il a été titularisé maréchal des logis le 1er janvier 2017. Il était célibataire sans enfant.

Elysé Kaboré : Il a vu le jour le 12 octobre 1994 à Ouagadougou, province du Kadiogo. Admis au concours des sous-officiers de la gendarmerie session de 2015, il a pris service le 17 janvier 2018 au 34e escadron de gendarmerie de Fada N'gourma. Il a été titularisé maréchal des logis le 1er janvier 2017. Il était célibataire sans enfant.

Serges Sanou : Il est né le 7 octobre 1991 à Bobo-Dioulasso, province du Houet. Admis au concours de la gendarmerie en 2013, il a pris service le 26 novembre au 34e escadron de gendarmerie de Fada N'gourma en 2015 et titularisé maréchal des logis le 1er janvier 2016. Il était célibataire et père d'un enfant.

Blaise Minoungou : Il est venu au monde le 3 février 1991 dans la province du Boulgou. Admis au concours des sous-officiers de la gendarmerie session de 2014, ce jeune gendarme a pris service le 9 janvier 2016 au 34e escadron de gendarmerie de Fada N'gourma. Il a été titularisé maréchal des logis le 1er janvier 2017. Il était célibataire et père d'un enfant.

Inoussa Bayiré : Il est né le 21 janvier 1993 à Koupéla et a été admis au concours des sous-officiers de la gendarmerie session de 2014. Il a pris service le 9 janvier 2016 au 34e escadron de gendarmerie de Fada N'gourma. Il a été titularisé maréchal des logis le 1er janvier 2017. Il était célibataire sans enfant.

En savoir plus

Attaque dans la région de l'Est - Les cinq gendarmes ont été inhumés dans une vive émotion

Les familles nucléaires et la brigade de la gendarmerie de Fada N'Gourma pleurent leurs fils et frères… Plus »

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.