Sénégal: La justice épinglée par Amnesty International

Photo: facebook
Khalifa Sall député maire de Dakar en prison depuis mars 2017

Dans son rapport sur l'examen périodique universel des Nations unies, Amnesty International juge inéquitable un certain nombre de procès au Sénégal, dont celui du maire de Dakar, Khalifa Sall, candidat à la présidentielle de 2019 et dont on connaîtra le verdict en appel le 30 août. L'organisation de défense des droits de l'homme cite également le cas de Karim Wade, dont le procès n'a pas respecté « les normes internationales », et celui de jihadistes présumés, condamnés après « une longue détention préventive et sans assistance de leurs avocats ».

Les gens se posent des questions sur la politisation des affaires traitées par la justice, et notamment quand il s'agit de militants de l'opposition.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.