15 Août 2018

Burkina Faso: Saisine des juridictions Rapprocher la justice des femmes

Le ministère de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique a lancé, le jeudi 9 août 2018, à Ouahigouya, la campagne de sensibilisation au profit des femmes sur l'importance de la saisine des juridictions.

Bon nombre de femmes ne disposent pas suffisamment d'informations sur les faveurs qui leur sont accordées dans le cadre de la saisine des juridictions. Pour pallier ce déficit et permettre à tous d'avoir le même niveau d'information, le ministère de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique a organisé une campagne de sensibilisation au profit des femmes.

La campagne lancée, le jeudi 9 août 2018, à Ouahigouya, a porté sur le thème : «la saisine des juridictions». Selon le représentant de la Direction de l'accès à la justice et de l'aide aux victimes (DAJAV), Amidou Banhoro, des politiques sont développées afin de mettre un accent particulier sur la femme au regard de sa vulnérabilité.

L'objectif est de porter à la connaissance des femmes, les différentes politiques mises en place en vue de leur faciliter l'accès à la justice et de les sensibiliser aux procédures de saisine des juridictions», a-t-il indiqué. M. Banhoro a aussi souligné que cette activité vise à faire comprendre aux femmes l'importance qu'il y a à saisir les juridictions en cas d'atteinte à leurs droits.

«Même si les textes nationaux et internationaux ont consacré des droits, il reste que leurs réalisations passent par la saisine des juridictions pour constater souvent les cas de violation afin de prendre les mesures appropriées», a-t-il expliqué.

Il a aussi fait savoir que la sensibilisation va s'opérer d'abord sur le thème principal, puis il va s'en suivre la phase de questions-réponses pendant laquelle la lanterne des participantes sera éclairée davantage sur le secteur de la justice dans son ensemble.

Dans le même sens, la première adjointe au maire de la commune de Ouahigouya, Djenéba Sodré a révélé que les difficultés majeures des femmes sont liées aux problèmes d'héritage. Une situation que subissent les veuves et les orphelins. Il y a aussi le problème des enfants nés hors mariage, leurs prises en charge et leurs considérations dans la famille paternelle.

En plus, il existe des cas de répudiation sans raison valable. Et d'ajouter qu'il y a certaines femmes mariées légalement qui sont répudiées sans qu'aucune procédure ne soit entreprise.

La maire a donc loué l'initiative qui va permettre aux femmes de Ouahigouya de ne pas être seules dans cette situation. «Elles sauront également que la justice est accessible à tous et qu'elles ont la possibilité d'y aller pour revendiquer leurs droits», a-t-elle indiqué.

Ces activités de sensibilisation vont se dérouler dans six chefs-lieux de région à savoir Ouahigouya, Dédougou, Bobo-Dioulasso, Gaoua, Fada N'Gourma et Tenkodogo.

Burkina Faso

Procès du putsch manqué - Le colonel major Boureima Kéré se défend

Au Burkina Faso, le colonel major Boureima Kéré, ex-chef d'état-major particulier du… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.