14 Août 2018

Gabon: Lutte contre la vie chère/La DGCC remet aux commerçants la nouvelle grille tarifaire des produits de première nécessité

Le décret fixant l'harmonisation des prix des produits de première nécessité a été remis aux opérateurs économiques ce mardi 14 août à l'Hôtel de ville de la commune d'Owendo. Dans 15 jours, la Direction Générale du Commerce et de la Concurrence (DGCC) enverra ses agents pour contrôler le respect des prix.

La Direction Générale du Commerce et de la Concurrence semble s'être bien résolue à lutter contre la vie chère au Gabon. Après avoir entamé une campagne pour régulariser le coût du loyer dans le pays, Emmanuel EYEGHE NZE, le Directeur et sa délégation sont allés remettre le nouvel arrêté fixant le régime de la concurrence, aux responsables de la Confédération Gabonaise des syndicats des Commerçants (CGSC). Une rencontre marquant la première étape du processus qui poussera les opérateurs économiques à respecter fidèlement les prix décidés par l'institution.

Abbas Nziengui, Secrétaire exécutif de la CGSC expliquant le bien fondé de ce décret et les difficultés des commerçants.

Le document est une longue liste de produits alimentaires importés. Il s'agit de produits de première nécessité bénéficiant de l'exonération des droits et des taxes à l'importation. Signé le 23 juillet dernier, cet arrêté a pour objectif de permettre aux foyers économiquement faibles d'avoir un panier nutritionnel plus garni. Les commerçants ont l'obligation d'appliquer les prix indiqués sur ledit document : « tous ceux qui vendent ces produits doivent afficher la grille. Le défaut d'affichage est punissable par la Loi... » a indiqué Emmanuel EYEGHE NZE en s'adressant à l'association des commerçants. Toutefois, cette grille tarifaire ne met pas fin à la concurrence sur le marché. Les opérateurs peuvent baisser les prix à leur guise mais pas les augmenter.

La rencontre s'est tenue en présence de Christan Abiaghe, président de SOS consommateurs (au centre)

L'ancienne grille comportait 79 produits et la nouvelle en compte 98. Au total 167 produits de première nécessité devront améliorer le niveau de vie des familles pauvres. Il ne reste que l'application réelle de ces prix souvent boudés chez les commerçants. Selon Abbas Nziengui Mabika, Secrétaire exécutif de la CGSC, lui et ses confrères font face à la chereté du transport de leurs marchandises, ainsi qu'aux coûts élevés des grossistes. Cela justifie la difficulté à appliquer les mesures de la Direction Générale du Commerce et de la Concurrence. Après avoir reçu l'arrêté du Ministère, les responsables de la CGSC disposent de 15 jours pour sensibiliser les commerçants.

Gabon

Le vice-président chargé des dossiers urgents en l'absence d'Ali Bongo

Trois semaines après l'hospitalisation du président Ali Bongo en Arabie saoudite, le Premier ministre… Plus »

Copyright © 2018 Gabonews. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.