16 Août 2018

Tunisie: L'huile d'olive et les dattes sauvent la mise !

La valeur des exportations alimentaires, au cours des sept premiers mois de 2018, à représenté 13.4% de la totalité des exportations des biens contre 9.6% à la même période de 2017

La balance commerciale alimentaire a enregistré, au cours des sept premiers mois de cette année, une amélioration sensible au niveau de la couverture des importations par les explorations, qui a atteint 106.1% contre 70.8% au cours de la même période de 2017. Cette croissance est due essentiellement au développement de la valeur des exportations alimentaires à un rythme dépassant la valeur des importations (72.6% contre 15.2% pour les importations alimentaires).

Ce solde s'est traduit par un excédent de la balance commerciale alimentaire de 182.7 millions de dinars contre un déficit de 754.8 MD à la même période de l'année dernière. Mieux encore, les exportations au cours des sept premiers mois de cette année ont été d'une valeur de 3.163.8 MD, soit une hausse de 72.6% en comparaison avec l'année écoulée, et ce, suite à la multiplication des exportations de l'huile d'olive en quantités (154.7 mille tonnes contre 54 mille tonnes) et en valeur (1.471.7 MD au lieu de 489.9 MD précédemment).

Amélioration du niveau des prix

On impute ces performances également à l'amélioration du niveau des prix de 5%. En outre, les recettes provenant de la vente des produits frais de la mer ainsi que les dattes ont enregistré respectivement une évolution de 30 et 38%. Quant aux légumes frais, leur valeur a augmenté de 33% et notamment les tomates géothermiques. La valeur des exportations des agrumes a connu, elle aussi, une hausse de 8% malgré la baisse des quantités de 23% ainsi que les poissons en conserve de 5%. Sans compter l'huile d'olive, cette période a connu une évolution des exportations de 3%.

Pour ce qui est des fruits d'été, on a pu exporter, durant la période indiquée, près de 19 mille tonnes d'une valeur de 50 millions de dinars, soit un accroissement de l'ordre de 46% en quantité et 55% en valeur en comparaison avec les sept premiers mois de 2017. Ces quantités ont été acheminées vers plusieurs marchés dont le marché du Golfe avec 41%, le marché libyen avec 31%, le marché français avec 11%, le marché italien avec 9% et le marché russe avec 4%.

A noter que la valeur des exportations alimentaires, au cours des sept premiers mois de 2018, a représenté 13.4% de la totalité des exportations des biens contre 9.6% à la même période de 2017. Quant aux importations alimentaires, leur valeur, toujours durant la période indiquée, a atteint 2.981.1 MD, soit un accroissement de 15.2% par rapport à 2017 à la même période suite à la dépréciation du prix de change du dinar tunisien face aux devises étrangères, notamment l'euro et le dollar. La valeur de certains produits alimentaires de base a enregistré aussi une augmentation au niveau mondial, comme le blé tendre (+27%), le blé dur (+23%), l'orge (+51%) et les dérivés du lait (+64%).

Par contre, d'autres produits alimentaires ont enregistré une chute de leur valeur à l'achat. On peut citer ainsi le maïs, les huiles végétales, dont la valeur a baissé respectivement de 26 et 29% suite à la diminution des quantités importées. Les produits alimentaires de base ont représenté 67% des importations alimentaires contre 73% à la même période de l'année dernière. La valeur des importations alimentaires durant les sept premiers mois de cette année ont représenté 8.9% de l'ensemble des importations contre 9.3% une année plus tôt.

Tunisie

«Des moyens dérisoires pour les jeunes»

Cependant, c'est rare de voir ces éléments briller avec ces clubs seniors. Le souci du résultat et… Plus »

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.