16 Août 2018

Cote d'Ivoire: Réconciliation nationale - KKB encourage le Chef de l'Etat à poursuivre son action dans le sens du vivre ensemble

«La politique se nourrit d'Alliance. Elle ne doit jamais conduire à la disparition d'un parti politique», a-t-il soutenu.Kouadio Konan Bertin (KKB), candidat à la présidentielle de 2015, a encouragé le Chef de l'Etat Alassane Ouattara ce jeudi 16 août 2018, à Abidjan, à poursuivre son action dans le sens du vivre ensemble et de la réconciliation nationale. Et à libérer les militaires encore incarcérés suite aux événements de la crise post-électorale de 2011.

Au cours d'un point-presse, l'ex-député à l'Assemblée nationale a demandé que l'ordonnance d'amnistie prise par le Président Alassane Ouattara soit traduite en loi.

Mais avant, il s'est réjoui de la libération de 800 détenus liés à la crise post-électorale. A travers le geste du Chef de l'Etat, KKB a souligné qu'il reconnaît la Côte d'Ivoire dans sa quête pour la réconciliation nationale.

A propos des chamboulements politiques constatés ces temps-ci en Côte d'Ivoire, il a indiqué que cela était prévisible. «La politique se nourrit d'Alliance.

Elle ne doit jamais conduire à la disparition d'un parti politique», a-t-il soutenu. Poursuivant, l'ex-député s'est réjoui d'être constant dans sa vision et de voir aujourd'hui d'autres emprunter sa voie. «En politique, certaines données sont constantes. Le pouvoir ne se donne pas . Je n'ai jamais cru à l'alternance», a-t-il affirmé.

Cote d'Ivoire

73e AG de l'Onu - Les priorités de Maria Fernanda Espinosa Garcés

Les délégations continuent d'affluer à New York qui est dans l'objectif de tous les projecteurs,… Plus »

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.