15 Août 2018

Congo-Kinshasa: Candidat à la présidentielle 2018. Marché Gambela - Jean-Paul Moka s'imprègne des réalités du panier de la ménagère

Dans le souci de palper du doigt les réalités du panier de la ménagère à Kinshasa, le Professeur Jean-Paul Moka NgoloMpati, Président National du parti politique «Mouvement Bleu» et de la plateforme électorale «Arc-en-ciel»,de surcroît candidat à la présidentielle 2018, a effectué une descente hier, mardi 14 août, au marché urbain de Gambela, dans la commune de Kasa-Vubu. L'objectif poursuivi dans cette démarche était de comprendre comment les marchands et marchandes vendent leurs produits et dans quelles conditions vivent-ils.

Accompagné d'une forte délégation composée du Secrétaire Général du Mouvement Bleu, Evariste Moka et quelques membres du parti, le Professeur Jean-Paul Moka NgoloMpati a fait la ronde de plusieurs étalages du Marché urbain Gambela situé dans la commune de Kasa-Vubu.

Premièrement, il s'est entretenu avec deux responsables de petits restaurants communément appelé « Malewa ». Sur place, ces responsables lui ont expliqué le fonctionnement de ce restaurant et à quel prix ils vendent, tout en précisant que le plat le moins cher coûte 1000 FC.

Après avoir suivi attentivement, à son tour, il leur a expliqué l'un des volets du plan Moka qui s'attèle sur le social. Il leur a dit que dans le plan Moka, chaque travailleur a droit à 500 USD parce qu'il paie les taxes de l'Etat. Avec ce montant, le plan Moka payera l'eau, l'électricité, les soins de santé qui doit se faire à l'aide d'une carte de mutuelle santé qui sera exigée dans chaque l'hôpital de l'Etat ; le logement ; les études des enfants ainsi que les bourses. Ces paiements seront déduits dans les 500 USD. Il y a également le prêt hypothécaire auprès des banques pour la construction d'une habitation. Car,le candidat Moka souhaite voir chaque congolais habiter dans sa propre maison. A la fin de chaque mois, l'Etat pourra retirer 120 USD dans ce montant. D'après ses calculs, il restera 250 USD qui seront enfin remis à chaque travailleur.

Ensuite, il a visité les vendeurs de la viande de chèvre, vendeuses de légumes où il a manifesté son geste de compassion, en achetant quelques légumes, les chenilles, la courge, chikwange et autres.

Partout où il est passé, le message était le même. Ces vendeurs ont été intéressés par ce plan qui est à la base du développement de la RD.Congo.

Dans ses propos, Jean-Paul Moka a indiqué qu'il a voulu comprendre comment vivent les marchands et marchandes qui viennent tôt le matin pour nourrir leur famille et dans quelle condition vivent-ils. Il a également voulu comprendre comment la population vit et fait pour nourrir la famille, payer le loyer, les études des enfants, les soins de santé. Et d'ajouter qu'il a constaté que malgré tous les efforts fournis, il n'y a pas assez d'argent qui entre dans leur caisse et pourtant ils sont très courageux et dédiés à leur travail. Pour lui, ces vendeurs étaient surpris de savoir qu'un tel plan existe et ont même demandé où est-ce qu'ils peuvent aller pour bénéficier de ce plan.

Sans trop de tournure, il leur a expliqué qu'il faudra qu'il soit élu pour que ce plan soit mis en application.

Il y a lieu de signaler que le rêve de Jean-Paul Moka est de partager avec les démunis et de combattre la distraction dans le chef de la population.

Congo-Kinshasa

Expulsés d'Angola, des Congolais plongés dans la misère au Kwango

Depuis le mois d'octobre 2018, des milliers des Congolais, de l'Angola manu militari, atterrissent sans défense,… Plus »

Copyright © 2018 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.