16 Août 2018

Ile Maurice: Production d'électricité - L'option d'une centrale nucléaire abandonnée

Cette solution avait été fortement envisagée. Mais le gouvernement a préféré en abandonner l'idée. Il n'y aura pas d'électricité d'origine nucléaire à Maurice. Du moins, pas pour l'instant. Parmi les raisons qui expliquent cette décision : le projet ne serait pas économiquement viable et les répercussions sur le secteur touristique seraient négatives.

La construction d'une centrale nucléaire ne sera pas dans le projet de loi annoncé en mars par le Premier ministre adjoint et ministre de l'Energie, Ivan Collendavelloo. Le texte de loi est prêt. Il sera soumis à l'approbation du Conseil des ministres, le mois prochain, avant sa présentation à l'Assemblée nationale.

Le Nuclear Safety and Security Bill est en préparation depuis plusieurs années. Il a été rédigé avec le concours de l'Agence internationale de l'énergie atomique de Vienne. Celle-ci a déjà donné son feu vert aux autorités mauriciennes. Le projet de loi, qui permet d'abord à Maurice de s'aligner sur les normes de sûreté nucléaire, propose une meilleure réglementation concernant l'importation des substances radioactives.

Des contrôles plus stricts ont été rendus nécessaires par le terrorisme nucléaire, devenu une «menace bien réelle», selon le Dr Yousuf Maudarbocus, président de la Radiation Protection Authority. Même si Maurice ne possède pas l'arme nucléaire ou ne produit pas d'électricité à partir du nucléaire, on ne serait pas à abri d'un tel danger.

La technologie nucléaire est utilisée dans plusieurs domaines. En milieu médical, elle est essentielle à la radiothérapie. La «Cobalt 60 machine» et le «linear accelarator» sont opérationnels à l'hôpital Victoria. À l'hôpital Nehru de Rose-Belle, la technologie des gamma cameras a été mise à contribution. Les gamma cameras ou caméras à scintillation sont des appareils qui apportent des renseignements sur le fonctionnement d'un organe plus que sur sa morphologie.

Dans l'agriculture, les sources radioactives ont permis de venir à bout efficacement de la mouche des fruits (Diamond black moth), qui a causé beaucoup de dégâts aux cultures de légumes. Elles permettent aussi de réaliser la «mutation breeding». À partir de ce procédé, l'on peut par exemple développer de nouvelles variétés de canne à sucre. Dans l'hydrologie, des traceurs servent à détecter la profondeur des nappes phréatiques.

Qualité des produits

L'apport de l'énergie nucléaire dans l'industrie n'est pas négligeable non plus. Le rayonnement est appliqué non seulement dans le contrôle de la qualité des produits fabriqués mais aussi dans la vérification des équipements et installations dans plusieurs usines.

Les sociétés comme Apave et General Construction ont recours aux «neutron probes» afin de mesurer le taux d'humidité du sol. Il faut savoir que 800 personnes à Maurice doivent manipuler de près ou de loin l'énergie nucléaire dans le cadre de leur travail.

La Radiation Protection Authority fait savoir qu'elles sont toutes répertoriées et qu'elles doivent obligatoirement effectuer un bilan de santé chaque deux mois, pour savoir si elles ont été exposées à de fortes doses de radioactivité. Pour des raisons de santé et de sécurité, on suit la situation de très près, soutient le Dr Yousuf Maudarbocus.

Ile Maurice

RSF condamne un durcissement de la législation sur les contenus en ligne

Adoptés le 6 novembre dernier, des amendements à la loi sur l'information et les… Plus »

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.