16 Août 2018

Angola: Sommet de Luanda - Appel à une action régionale contre les forces négatives opérant à l'est de la RDC

Les chefs d'Etat présents à Luanda, le 14 août, ont réaffirmé leur volonté d'accompagner le peuple congolais en ce moment important, dans la consolidation de son processus démocratique.

Le sommet régional des chefs d'Etat et de gouvernement consacré à la crise au sud Soudan et au processus électoral en République démocratique du Congo (RDC) a réuni les présidents Denis Sassou N'Guesso (Congo) et Ali Bongo Ondimba (Gabon), respectivement président en exercice de la CIRGL et président en exercice de la CEEAC, autour de leur homologue angolais, Joao Manuel Lourenço, président de l'organe pour la coopération politique, défense et sécurité de la SADC. Joseph Kabila qui n'a pas effectué le déplacement de Luanda s'est fait représenté par le vice-Premier ministre chargé des Affaires étrangères, Léonard She Okitundu. Les présidents du Rwanda, Paul Kagame; et de l'Ouganda, Yoweri Museveni, étaient également représentés par leurs ministres des Affaires étrangères.

Evoquant le processus politique en RDC, les participants à ce sommet régional ont salué la décision prise par Joseph Kabila de renoncer à briguer un troisième mandat anticonstitutionnel, teant à son engagement à respecter scrupuleusement la Constitution au terme de son second mandat. Pour les chefs d'Etat présents à cette réunion, le geste posé par le président RD-congolais est « une démonstration claire de sa détermination de placer les intérêts du peuple de la République démocratique du Congo au dessus de toute autre considération ».

Tout en réaffirmant leur ferme volonté d'accompagner le peuple congolais en ce moment important dans la consolidation du processus démocratique, ils ont cependant exprimé quelques inquiétudes en rapport avec la situation sécuritaire précaire à l'est de la RDC où fulminent des groupes armés et opté pour la mise en place d'une synergie régionale de lutte contre ces forces négatives. « Les chefs d'Etat ont noté avec préoccupation la présence continue des forces négatives des ADF et du FDLR à l'est de la RDC où elles continuent de faire des victimes civiles et déstabiliser les pays voisins. Ils lancent, par conséquent, un appel pour une action régionale contre ces forces négatives », indique le communiqué final ayant sanctionné ces assises.

Enfin, les chefs d'Etat et de gouvernement ont salué « l'engagement du secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, et le rôle de la Monusco pour la stabilité de la RDC conformément aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies ».

Angola

La grève des médecins a commencé ce lundi

La grève des médecins a débuté à 8h00, ce lundi, avec les Services d'urgence des… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.