16 Août 2018

Sénégal: Incendie au marché de Thiaroye - La mauvaise configuration de l'établissement plombe les secours

Un incendie d'une rare violence s'est déclaré au marché de Thiaroye, dans la zone où la vente de produits cosmétiques est très dense, avec d'autres produits inflammables. Le feu s'est déclaré vers 4 heures du matin, occasionnant d'énormes dégâts matériels.

Plus d'une quinzaine de cantines sont parties en fumée leurs propriétaires n'ont eu que leurs yeux pour constater les dégâts. Les Sapeurs-pompiers alertés ont déployé près de 69 éléments et de gros engins (19) sur le lieu du sinistre pour circonscrire le feu.

Tristesse et désolation étaient les sentiments les mieux partagés chez les commerçants du marché de Thiaroye dont les canines ont été ravagées par un violent incendie, la nuit de lundi 13 à mardi 14 août. Le feu s'est déclaré dans la zone où la vente de produits cosmétiques est très dense, avec d'autres produits inflammables, vers 4 heures du matin, occasionnant d'énormes dégâts matériel.

Plus d'une quinzaine de cantines sont parties en fumée; leurs propriétaires n'ont eu que leurs yeux pour constater les dégâts. Les unités de secours du Groupement des Sapeurs-pompiers alertées, se sont déplacées sur le lieu du sinistre vers 4 heures 30 minutes.

Mais ils avaient du mal à atteindre le feu. Des jets de lance-eau pour atteindre les cantines à l'étage n'ont rien réglé. Il a fallu que les Sapeurspompiers fassent recours à des astuces et stratagèmes pour venir à bout des flammes.

Selon le lieutenant-colonel Papa Ange Michel Diatta, commandant du Groupement d'incendie et de secours N°1 de Dakar, qui a dirigé les opérations, un important dispositif est mis en branle pour circonscrire le feu.

«On a été alerté vers 4h30mn pour un violent incendie au niveau du marché, à hauteur des rails. C'est un feu qui intéressait plusieurs cantines; le feu a été circonscrit au environ de 6h45mn et à 7h18mn le feu a été éteint», a fait savoir le soldat du feu

QUAND LES BONBONNES DE GAZ ET DES APPAREILS SOUS PRESSION COMMPLIQUENT LA TACHE AUX SAPEURS

La configuration du marché a été un véritable obstacle pour les Sapeurs-pompiers qui n'arrivaient pas à accéder à l'intérieur du marché. «Vous savez la problématique des marchés au Sénégal, la configuration n'a pas été à notre faveur. On a eu beaucoup de souci pour l'accès et les cheminements, on avait aussi un problème d'hydrant c'est-à-dire les bouches et les poteaux d'incendies qu'utilisent les Sapeurs-pompiers.

On était souvent en rupture d'eau et était obligé de faire des norias pour pouvoir s'approvisionner en eau». Et le lieutenant-colonel Papa Ange Michel Diatta de relever que «l'autre problème demeure les bonbonnes de gaz et d'appareils sous pression.

Vous avez-vous-mêmes entendu les petites explosions», renseigne le commandant du Groupement d'incendie et de secours N°1 de Dakar qui soutient que l'origine de l'incendie pas encore été déterminé et que l'enquête de la Police de Thiaroye va nous édifier.

S'agissant du dispositif sur place, le responsable nous renseigne que près de 69 éléments, avec de gros engins (19 engins) ont été déployés sur le lieu du sinistre

LE PREFET DE PIKINE APPELLE LES COMMERÇANTS AU RESPECT DES NORMES DE SECURITE

Moustapha Ndiaye, le préfet de Pikine, qui effectué le déplacement, confirme sur place qu'il n'y a pas de blessés ni de perte en vie humaine. «C'est une quinzaine de cantines qui est partie en fumée. On assiste à une récurrence des incendies dans les marchés».

Suffisant pour que Moustapha Ndiaye lance un appel aux commerçants pour le respect des normes de sécurité et de construction afin d'annihiler les cas de branchements clandestins d'électricité

UNACOIS AU CHEVET DES SINISTRES

L'Unacois a fait le déplacement à Thiaroye pour compatir à la douleur des sinistrés qui ont subi d'énormes pertes. Le président Idy Thiam, hors du pays, a envoyés une forte délégation composée des membres du bureau national comme Dr Ka, Tamsir Niane et Modou Diop Sg.

A en croire Dr Ka, vice-président et responsable de l'Unacois département de Pikine, les dégâts avoisine le milliard aussi bien les dégâts matériels ou psychologique

DIFFICILE COHABITATION DU MARCHE AVEC LE FUTUR TER ?

La configuration du marché Thiaroye a donné du fil à retorde aux Sapeurs-pompiers. Les cantines se superposent, la largeur des allées ne dépassent même pas le mètre, les lampes sont allumées à longueurs de journée pour éclairer l'intérieur du commerces, tellement que c'est touffu.

L'on a encore en mémoire, en 2011, un incendie s'était déclaré sur ce même lieu (du sinistre), occasionnant mort d'homme. L'actuel président Macky Sall avait fait le déplacement pour présenter ses condoléances à la famille du défunt commerçant à Thiaroye. Avec l'installation du Train express régional (Ter), une grande partie du marché va disparaitre, laissant l'autre partie du de cet établissement marchand à côté des rails (lieu du sinistre).

Pourquoi ce bloc marché est-il resté ? Comment les autorités ont-ils négocié pour dédommager une grande partie et laisser l'autre portion qui donne sur la route 103 ? Ne risque-t-on pas un danger permanent sur ce tronçon des rails, en proie à des incendies récurrentes, une fois le Ter (électrique) mis en marche ?

Avec l'octroi de 7 hectares aux commerçants pour un nouveau marché dans le camp militaire prendra-t-on en compte cet aspect ? Autant de questions que l'on se pose.

En attendant, les sinistrés rencontrés sur le terrain veulent un soutien de l'Etat car beaucoup d'entre eux ont contracté des prêts à la banque. Aussi les commerçants interpellent-t-ils l'Etat sur l'urgence des normes de sécurité pour permettre aux Sapeurs-pompiers de faire facilement leur travail en cas de sinistre.

Sénégal

Le Marquis du protocole, Bruno DIATTA s'est éteint

Depuis l'indépendance du pays, Bruno DIATTA a tout donné à la République. En grand et… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.