16 Août 2018

Cameroun: Assassinats en série - Le gouvernement camerounais panique face aux pressions américaines

Selon nos informations, les dirigeants camerounais craignent les sanctions américaines à la suite des récentes vidéo des tuerie dans l'Extrême Nord du Cameroun et les violences dans la zone anglophone.

Ces sanctions peuvent aller au retrait des 5 millions de dollars soit 2 milliards 750 millions d'aide prévue en 2019 pour le Cameroun.

C'est compte tenu de cette situation que le Cameroun a renouvelé jusqu'en 2019 le contrat du cabinet de lobbying américain, Patton Bogs et recrute le cabinet Mercury dont le contrat de 55 millions Fcfa va également jusqu'en juin 2019.

Mais du côté américain, l'on semble ne pas trop savoir quelle est la véritable mission de Mercury et pour qui exactement elle travaille. Car cette dernière n'est que l'intermédiaire d'une autre société basée au Cameroun. A savoir TopCom.

Ce déploiement du Cameroun est intervenu un mois seulement après les auditions de la sous commission des droits de l'homme du congrès américain sur la situation au Cameroun décrite comme une " crise grandissante " par le congressman républicain Chris Smith.

Le gouvernement Camerounais tente d'empêcher le congrès américain à travers le recrutement des lobbyiste de prendre dans les prochaines semaines une décision qui conditionnera l'octroi des deux milliards à la poursuite le gouvernement camerounais des dirigeants qui auront commis, ordonné ou couverts des actes de violation des droits de l'homme à l'Extrême Nord et dans la zone anglophone.

Rappellons que les américains ont déjà annoncé le retrait de leurs 300 soldats sur le sol camerounais. CHAUD DEVANT.

Cameroun

L'ONU à l'épreuve des nationalismes

La 73e Assemblée générale de l'Organisation des Nations unies s'ouvre ce mardi à New York… Plus »

Copyright © 2018 Africa Info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.