16 Août 2018

Mali: Présidentielle au Mali - Le gouvernement se félicite du "bon déroulement" du scrutin

Bamako — Le gouvernement malien a adressé jeudi ses félicitations à tous les candidats ayant pris part à l'élection présidentielle, à toute la classe politique et à la société civile malienne qui se sont "mobilisées fortement pour la tenue et la réussie du processus électoral", appelant les Maliens à continuer à œuvrer pour la préservation d'un environnement de paix et de stabilité.

Après la proclamation provisoire des résultats du scrutin présidentiel, remporté par le président sortant Ibrahim Boubacar Keïta, réélu pour un nouveau mandat de cinq ans au second tour, de l'élection avec 67,17% des voix contre 32,83% à l'opposant Soumaïla Cissé, le gouvernement malien a tenu à remercier "l'ensemble des missions d'observation électorales, nationales et internationales pour leur intérêt pour le Mali et leur engagement en faveur de l'ancrage de la démocratie".

S'exprimant dans un communiqué, cité par les médias malien, le gouvernement malien a félicité également "les forces de défense et de sécurité maliennes, les mouvements signataires de l'Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d'Alger, ainsi que les forces internationales pour leur engagement et leur professionnalisme dans les opérations de sécurisation du processus".

La contribution des administrations centrales, régionales et les instances de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), au "bon déroulement des opérations de vote dans le calme et la sérénité", a été également salué par le gouvernement malien.

S'agissant des résultats provisoires proclamés jeudi matin par le ministère de l'Administration territoriale, le gouvernement malien a précisé que la phase juridictionnelle, qui relève de la Cour Constitutionnelle, est ouverte.

Dans ce contexte, il a invité "les Maliens et les Maliennes à continuer à œuvrer pour la préservation d'un environnement de paix et de stabilité, à s'unir et à se rassembler davantage pour faire face au seul défi qui vaille, celui du développement, qui ne peut se réaliser que dans la paix et la cohésion nationale".

Le président Ibrahim Boubacar Keïta "IBK", 73 ans, a été réélu pour un nouveau mandat de cinq ans au second tour de l'élection présidentielle, avec 67,17% des voix contre 32,83% à l'opposant Soumaïla Cissé, a annoncé jeudi le ministre de l'Administration territoriale.

"Le taux de participation au scrutin du 12 août a été de 34,54%", a précisé Mohamed Ag Erlaf, sur la télévision publique ORTM. Plus de huit millions d'électeurs étaient appelés aux urnes pour départager le candidat Kéita, largement vainqueur du premier tour, et l'opposant Soumaïla Cissé.

Keïta a été en position de force pour remporter un second mandat de cinq ans. Au premier tour le 29 juillet dernier, il avait récolté 41,70% des suffrages, contre 17,78% pour Soumaïla Cissé, ancien ministre des Finances de 68 ans, qui n'avait été crédité que de 17,78% des voix.

Le vainqueur, Keïta, entrera donc en fonction le 4 septembre prochain, avec la tâche de poursuivre la mise en œuvre de l'Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, signé en 2015, issu du processus d'Alger.

Mali

Une dizaine de militants de l'opposition passe le week-end en détention

Au Mali, plus d'une dizaine de militants de l'opposition sont toujours en garde à vue au commissariat du Ier… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.