16 Août 2018

Angola: L'Angola et la Zambie s'accordent sur l'exemption de visas sur les passeports ordinaires

Luanda — L'Angola et la Zambie ont procédé jeudi au lancement symbolique d'un Accord d'Exemption de visas sur les passeports ordinaires, par une cérémonie officielle réalisée, simultanément, à Luanda et à Lusaka.

Dans la capitale angolaise, la cérémonie a été présidée par le secrétaire d'Etat à l'Intérieur, José Bamóquina Zau, en présence de l'ambassadeur zambien à Luanda, Lawrence Chalungumona et des secrétaires d'Etat aux Relations extérieures et au Tourisme, Tete António et José Alves Primo, respectivement.

Prenant la parole, dans la salle d'embarquement de l'Aéroport international "4 de fevereiro" le diplomate zambien a dit que cet acte, qui signifie l'ouverture symbolique des portes, dans les deux sens (Luanda/Lusaka, et vice-versa), visait consolider les liens qui unissent les deux pays.

L'ambassadeur a fait savoir qu'à Lusaka les conditions techniques et humaines avaient déjà été créées pour l'application pratique dudit accord, afin de permettre aux citoyens zambiens et angolais de voyager sans demander le visa d'entrée.

Les deux pays de l'Afrique australe évoluent vers la Zone de Commerce Libre, que les frontières ne soient donc plus une barrière, mais plutôt un chemin où les deux peuples peuvent se rencontrer, a, pour sa part, déclaré le secrétaire d'Etat aux Relations extérieures, qui a rappelé l'histoire de la lutte de libération pour l'indépendance de l'Angola et de la Zambie, sans omettre l'accord d'extradition des prisonniers signé par Luanda et Lusaka.

Signé en mai 2018, l'accord bilatéral d'exemption de visas sur les passeports ordinaires, concerne les citoyens nationaux des deux pays pour les vacances, le tourisme, la visite famille, les affaires privées, les visites officielles ou pour une escale.

Cet accord bilatéral permet aux citoyens d'effectuer un séjour de 30 jours sur le territoire visité. Le séjour peut être prorogé, mais ne doit pas dépasser 90 jours par an.

Angola

L'arrestation du fils de dos Santos, un signal contre la corruption?

Accusé d'avoir détourné 500 millions de dollars, mais aussi de blanchiment d'argent et… Plus »

Copyright © 2018 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.