17 Août 2018

Sénégal: Récurrence des incendies dans les marchés sénégalais - Les racines du sinistre

Au Sénégal, les marchés des grandes villes sont souvent proie à des incendies violents, entrainant des dégâts matériels incommensurables. Le plus récent est celui du marché Thiaroye survenu la nuit de lundi à mardi dernière qui vient allonger la longue liste sans oublier.

Difficile, voire impossible de réglementer les marchés au Sénégal. Entre anarchie et non respect des normes sécuritaires par les commerçants et l'indisponibilité de bouches d'incendie, les branchements électriques clandestins, ces établissements sont souvent ravagés par de violents incendies. Les sinistres les plus récents sont notés dans la banlieue dakaroise et à Ziguinchor.

Le dernier incendie en date est celui du marché de Thiaroye, survenu la nuit de lundi 13 à mardi 14 août, aux environs de 4h du matin et qui a ravagé une quinzaine de cantines.

Quelques jours avant ce énième incendie sur les marchés, le marché Tillène de Ziguinchor a été ravagé par un violent feu dans la nuit du vendredi 10 à samedi 11 août, emportant 360 cantines et des centaines d'écales.

L'ampleur des dégâts est estimée à plus d'un milliard de F Cfa. Ces deux derniers sinistres survinrent à un moment où les commerçants ont fait le plein, des approvisionnements pour faire face au besoin des clients pour la fête de la tabaski. L'on se souvient encore tous de l'incendie qui a frappé le marché Ocas de Touba, le 11 juillet 2018 et qui a entrainé un préjudice estimé à plusieurs millions de F Cfa.

Auparavant un incendie qui s'était déclenché au marché Guedj de Kaolack dans la nuit du lundi 30 avril au mardi 1er mai 2018 avait remporté 7 cantines, des centaines de millions et des animaux décimés par le feu. Sans oublier celui du marché Zinc de cette même ville du Centre qui s'est produit le 8 avril 2017, avec 500 millions partis en fumée.

Quid du marché Ndoumbé Diop à Diourbel et du Parc Lambaye où une perte estimée à plus de 7 milliards a été déplorée ? Bref, dans tous ces cas d'incendies, les dégâts matériels sont sans précédents.

Ils résultent souvent d'une négligence qui découle parfois des branchements électriques anormaux, d'une absence totale des moyens de secours et l'anarchie qui retardent ainsi l'intervention des Sapeurs-pompiers qui parfois sont confrontés à manque de moyens.

Dans certains cas comme ceux des marchés de Thiaroye et Ocas de Touba, les soldats du feu ont eu d'énormes difficultés pour accéder aux flammes du fait de l'étroitesse des lieux ou de l'indiscipline des commerçants qui obstruent les bouches d'incendies. S'y ajoute le retard noté dans l'intervention des Sapeurs-pompiers, lié parfois au manque d'équipement de ces derniers.

Sénégal

A Dakar, des habitants délogés attendent leur indemnisation

Le président Macky Sall poursuit le plan « Sénégal Emergent » : après… Plus »

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.