Afrique: Décès de Kofi Annan - Makcy Sall évoque une "perte immense" pour le monde

Photo: AfDB
Kofi Annan

Dakar — Le président Macky Sall a salué samedi la mémoire de l'ancien secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan décédé le même jour à l'âge de 80 ans à Genève, évoquant une "immense perte" pour l'Afrique et le monde en général.

"Le décès de l'ancien secrétaire général de l'Organisation des Nations-Unies Kofi Annan constitue une perte immense pour l'Afrique et les Nations Unies, dont il a incarné et servi les idéaux pendant des années", a réagi Macky Sall dans un communiqué.

Il a ainsi salué la mémoire de l'illustre disparu et a rendu un hommage à son œuvre remarquable au service de l'humanité. Le chef de l'Etat a également présenté ses condoléances émues à son pays (le Ghana), sa famille et aux Nations-Unies.

Le rappel à Dieu du diplomate ghanéen a été annoncé ce samedi vers 12 heures par sa Fondation dans un communiqué.

"C'est avec une immense tristesse que la famille Annan et la Fondation Kofi Annan annoncent que l'ancien secrétaire général des Nations unies et lauréat du Nobel de la paix, est décédé paisiblement samedi 18 août après une courte maladie", a indiqué le communiqué de la Fondation repris par plusieurs médias.

Le premier secrétaire général de l'ONU issu de l'Afrique subsaharienne est né à Kumassi, au Ghana le 8 avril 1938. Il était entrée à l'ONU en 1962, gravitant les échelons jusqu'à devenir entre 1997 et 2006 le septième secrétaire général de l'organisation.

Il avait succédé à ce poste, le diplomate égyptien Boutros Boutros-Ghali. Son action humanitaire lui avait valu de recevoir en 2001, le prix Nobel de la paix pour son action humanitaire en faveur d'un monde pacifique.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.