Afrique: Décès de Kofi Annan - Le SG de l'ONU, Antonio Guterres, salue "la mémoire d'un mentor"

Photo: AfDB
Kofi Annan

L'actuel Secrétaire général (Sg) des Nations unies, Antonio Guterres, salue la mémoire de Kofi Annan décédé ce samedi 18 août 2018, des suites d'une courte maladie.

«C'est avec une profonde tristesse que j'ai appris son décès», écrit le Secrétaire général dans un communiqué publié par l'ONU, juste après l'annonce du décès de celui que M. Antonio Guterres considère comme «un bon ami et mentor». Le Secrétaire général explique que c'est le défunt qui l'avait choisi pour occuper le poste de Haut-Commissaire des Nations unies pour les réfugiés, avant d'être élu à la tête de l'Organisation des Nations unies.

«Il est resté quelqu'un à qui je pouvais toujours demander conseil et sagesse. Et je sais que je n'étais pas seul. Il a fourni aux gens du monde entier un espace de dialogue, un lieu de résolution des problèmes et un chemin vers un monde meilleur... », reconnaît Antonio Guterres. Une raison qui permet à M. Guterres d'affirmer que «Kofi Annan was the United Nations, Kofi Annan était les Nations unies».

Le patron de l'Onu exprime ses sincères condoléances à sa famille, à tous ceux qui pleurent comme lui la disparition de ce fils d'Afrique.

De nationalité ghanéenne, Kofi Annan a été le 7e Secrétaire général de l'Onu. Il avait été élu en 1997, puis réélu en juin 2001. En 2001, ses actions en faveur de la paix avaient été reconnues au plan international. Il avait pour ce faire reçu le prix Nobel de la paix. Il était âgé de 80 ans.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.