18 Août 2018

Sénégal: Anniversaire du Grand Parti - Gakou et cie chargent Macky

Le Grand parti (Gp) de Malick Gakou a soufflé ses 3 années d'obtention de son récépissé hier, vendredi 17 août. Dressant le bilan de ces 3 ans d'opposition contre le régime de Macky Sall, le Coordonnateur des Cadres du Gp, Pape Médoune Sow parle d'un chemin clairsemé de «beaucoup d'embuches». Il n'a pas manqué d'indiquer que le rapport d'Amnesty international, sur les violations des droits de l'homme au Sénégal, ne fait que confirmer ce que l'opposition a toujours décrié.

Après trois années d'existence dans la sphère politique, le Grand parti (Gp) tire le bilan de son opposition contre le régime en place. Réunis en Secrétariat exécutif national hier, vendredi 17 août, au siège dudit parti, les camarades de Malick Gakou ont fait l'économie de leur parcours hors de l'Alliance des forces de progrès (Afp).

Pour Pape Médoune Sow, coordonnateur des Cadres du Gp, les stratégies et autres coups bas contre le parti n'ont pas manqué durant ces 3 années dans l'opposition.

Ainsi dira-t-il, «nous avons réalisé que le chemin que nous avons emprunté est parsemé de beaucoup d'embuches». Le camarade de Malick Gakou a ainsi cité le parrainage, qu'il considère comme «une arme pour liquider l'adversaire qu'on ne veut pas rencontrer».

Poursuivant, il rappellera que l'Union européenne a révélé l'existence de «3 fichiers électoraux et jusqu'à présent l'opposition n'est pas en possession du fichier électoral». Poursuivant sa diatribe contre le régime du président Macky Sall, M. Sow évoquera les cas d'emprisonnement «de certains de nos camarades de l'opposition». Pis, souligne-t-il, «nous savons pertinemment, à travers nos sources, que plus d'un million de cartes ne sont pas en possession de leur propriétaire».

Suffisant pour lui d'estimer que cela a été fait dans le but, «éventuellement, de nous empêcher d'atteindre nos objectifs, nous ainsi que tous ceux qui pourraient y prétendre».

Pour autant, les camarades de Malick Gakou, candidat à la candidature pour la présidentielle prochaine, ne s'avouent pas vaincus et promettent de poursuivre le combat contre le présent régime.

«Nous allons nous atteler à combattre pour que les élections se tiennent en toute transparence et dans la démocratie que le peuple sénégalais a voté, il y a quelques années», prévient-il. Mieux, tout en indiquant que le Gp ne rencontrera aucune difficulté pour trouver le nombre de parrains requis, il a assuré la poursuite de la lutte contre ledit système dans le cadre du Front démocratique et social de résistance nationale, jusqu'au dernier moment.

Dans un tout autre registre, notamment le rapport d'Amnesty international sur les droits de l'homme au Sénégal, Pape Médoune Sow se demande sur quelles bases le ministre de la Justice, Ismaïla Madior Fall a pu rejeter en bloc ledit rapport fait en «toute indépendance».

Il est d'avis que ledit organisme international ne fait que «confirmer ce que l'opposition a toujours dit. Nous avons toujours décrié la façon de gérer de cet Etat, à tous les niveaux, au niveau de la justice, de l'économie, etc.».

Sénégal

Eliminatoires CAN 2019 - Une grande vague d'équipes qualifiées est attendue

La 5ème et avant dernière journée des éliminatoires pour la Coupe d'Afrique des nations 2019… Plus »

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.