19 Août 2018

Ile Maurice: Deux personnes tuées - Des travaux d'intérêt général à l'automobiliste

Il a été reconnu coupable d'homicide involontaire, lundi. Et a été condamné à huit mois de prison. Cependant, vendredi 17 août, la peine d'emprisonnement de Mahmad Salim Mooradun a été commuée en 140 heures de travaux d'intérêt général.

C'est ce qu'a décidé la magistrate Naddiyya Dauhoo après que le rapport du Probation Office a été communiqué à la cour intermédiaire. Ce Mauricien résidant au Canada devra commencer les travaux à partir du 20 août au poste de police de Trou-d'Eau-Douce.

Cette affaire remonte au 1er juillet 2017, à Floréal. Mahmad Salim Mooradun, Outsource Agent au Canada, était à bord de son véhicule, lorsqu'il a percuté une motocyclette sur laquelle se trouvaient Alim Boodhun et son épouse, Amira. Ces derniers ont tous deux trouvé la mort dans cet accident.

Le rapport de la police avait indiqué que la route était glissante à cause de la pluie ce jour-là. Le rapport d'autopsie avait révélé que la cause du décès du motocycliste est due à un choc causé par de multiples blessures. Son épouse, qui était la passagère, est, elle, décédée suivant des blessures crânio-cérébrales.

«J'ai perdu le contrôle de ma voiture» Un témoin oculaire de l'accident, qui n'est autre que le neveu d'Alim Boodhun, raconte qu'il se trouvait à cinq mètres de la motocyclette de ce dernier lorsqu'une voiture a dérapé. Le jeune homme de 22 ans relate qu'il se dirigeait alors vers Curepipe. Il ajoute que dans les environs de la station d'essence de Shell, à Floréal, une voiture qui se trouvait dans le sens opposé avait dérapé et s'était dirigée vers son véhicule.

Le neveu d'Alim Boodhun a tenté d'esquiver la voiture. En vain. Après avoir heurté l'arrière de son véhicule, la voiture a brutalement heurté la moto de son oncle. Les deux victimes sont alors tombées, déplore le jeune homme. Elles ont été transportées à l'hôpital. Mais hélas, Alim Boodhun et son épouse ont succombé à leurs blessures.

Mahmad Salim Mooradun a alors été arrêté, avant d'être libéré. Il a payé une caution de Rs 15 000 et signé une reconnaissance de dette de Rs 30 000. Lors de l'enquête, l'automobiliste a expliqué aux policiers qu'il se dirigeait vers Vacoas lorsque quelque chose a heurté sa voiture. De préciser que «c'est à ce moment-là que j'ai perdu le contrôle de ma voiture et j'ai percuté le motocycliste.»

«Je me suis tout de suite arrêté afin d'aider le motocycliste qui était allongé sur l'asphalte. La police et les pompiers sont ensuite arrivés. J'ai appris par la suite que les deux victimes sont décédées.»

Ile Maurice

À Mare-Sèche - La police embarque des... vaches

Drôle de scène hier, lundi 24 septembre, à Mare-Sèche, Grand-Baie. Suivant des plaintes de… Plus »

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.