19 Août 2018

Cote d'Ivoire: Africa Sports - Koné Cheick et Vagba Alexis font la paix des braves

La crise au sommet de l'Africa Sports connaît son dénouement depuis le samedi 18 Août 2018. Une date historique pour les Vert et rouge d'autant que Koné Cheick Oumar et Vagba Alexis, ont décidé de faire la paix.

On se rappelle qu'une crise entre ces deux dirigeants, avait été enclenchée depuis 5 ans pour la gestion de l'Africa Sports d'Abidjan. Les deux protagonistes ont mis fin à leur querelle au terme d'une rencontre à l'hôtel Radisson Blu à Port Bouet.

Depuis son retour de la France (où il était pour cause de maladie), Koné Cheick a lancé un appel à l'union des acteurs du football. «Je peux vous dire que conformément à la sortie que nous avons fait la dernière fois, où nous avons appelé le monde sportif ivoirien à l'union, à laisser le ballon rouler tranquillement en Côte d'Ivoire.

Quand tu appelles tout ce monde sportif à la décrispation, tu dois commencer dans ta propre maison. Tu ne peux pas demander aux gens dehors, décrispez, et dans ta maison, tu crispes.

Alors, c'est dans cette veine-là que moi, j'ai appelé mon frère Vagba pour lui dire : "palabre, ce n'est pas bon. Lui-même m'a dit aussi, je n'aime pas palabre, arrêtons les palabres. Et dans cette veine-là, la famille s'est retrouvée. Et je pense que c'est pour le bonheur de l'Africa Sports », a déclaré Koné Cheick Oumar.

Dans cette paix retrouvée, Koné Cheick reconnait Vagba Alexis comme le seul patron de club. «L'heure est aujourd'hui à la réconciliation à l'union.

L'Africa Sports va se retrouver pour s'organiser pour gagner. Aujourd'hui, c'est Vagba qui est là. C'est lui le président, c'est lui qui travaille. Les décisions de justice sont là, la réalité est aussi là», a argumenté l'ancien Pca de l'Africa Sports d'Abidjan.

Koné Cheick Oumar a demandé aux supporters du club, d'accompagner Vagba Alexis dans sa mission. Il a profité de l'occasion pour demander pardon au doyen de l'Africa Sports, Cheickna Sylla. «Je veux profiter pour demander pardon à Cheickna Sylla. Parce que je l'ai offensé, il est fâché. Mais c'est notre papa... Devant tout le monde, je lui demande pardon », a-t-il plaidé.

Pour marquer sa réelle volonté de paix, Koné Cheick a annoncé qu'il mettait le bus de transport à la disposition du club. De même qu'il permet à l'équipe de s'entraîner au camp de la Sotra.

«Le Complexe de la Sotra, c'est pour l'Africa Sports, ce n'est pas pour quelqu'un. Si pendant les quatre voire cinq ans, je l'ai entretenu, c'est pour que l'Africa Sports revienne retrouver la Sotra, là où on l'a laissé .

Le car que nous avons acheté, nous le mettons également à la disposition de l'Africa Sports d'Abidjan. Et ensemble, nous allons travailler », a declaré Koné Cheick. Pour joindre l'acte à la parole, les deux les deux dirigeants se sont rendus au Complexe sportif de la Sotra.

Pour Vagba Alexis, cet acte de réconciliation grandira le club. «Je suis vraiment très content. Je souscris à tout ce qu'il a dit. Tant qu'il y aura des fissures, ça ne va pas marcher.

Je remercie Koné d'avoir eu cette idée-là. A partir d'aujourd'hui, tout ça, c'est terminé. Tout le monde est venu ici pour sceller définitivement cette union. Que tous les supporters se mettent à la disposition des dirigeants », a soutenu le président de l'Africa Sport d'Abidjan, Vagba Alexis.

Cote d'Ivoire

Décès d'Ahmed Souané - La date de l'inhumation divise les proches et les collègues

C'est dans la nuit de jeudi que l'acteur de la série « Dr Boris » a rendu l'âme, des suites… Plus »

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.