19 Août 2018

Guinée: Accord politique - « On a décidé de perde des concessions », selon Cellou Dalein

L'accord politique guinéen qui été signé le 08 août 2018 entre l'opposition républicaine, le gouvernement et la mouvance suite au contentieux électoral du 04 février dernier, l'indemnisation des victimes de violences lors des manifestations politiques et la libération des militants de l'opposition continu a suscité des débats dans la cité.

Le chef de file de l'opposition, Cellou Dalein Diallo a apporté des précisions sur le contenu de cet accord concernant le scrutin des communales samedi 18 août 2018 à l'assemblée générale de l'UFDG.

« L'actualité a marqué par les conséquences de l'accord politique signé entre l'opposition républicaine, la mouvance et le gouvernement.

Je dis et je répète, il appartient à chaque mouvance de régler ses problèmes internes. Pour l'intérêt supérieur du pays, on a décidé de perdre des concessions et pour trouver une solution de sortir de crise au contentieux électoral. C'est à chaque mouvance de régler ses problèmes », a-t-il fait savoir.

Il a poursuivi en disant que : « Nous ne commenterons pas les attitudes des extrémistes du RPG, c'est au RPG de régler. Ils ont pris un engagement au nom de l'Etat et au nom du RPG, c'est à eux de gérer. Nous, nous gérons en ce qui nous concerne pour les concessions qu'on affecte.

Mais, ne penser pas seulement que c'est à Dubréka qu'on a concédé. Nous avons gagnés 17 sièges à Dixinn, on nous a enlevé lors de la centralisation 4 sièges pour les donner arbitrairement au RPG. Nous renonçons à ces sièges. C'est un sacrifice parce que nous nous sommes battus pour dire qu'il faut les vrais résultats ou rien ».

Le leader de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée a ajouté en disant que c'est pour sortir de crise, ils ont accepté les 13 conseillers que la centralisation les a attribués à tort en donnant 4 de leurs sièges à la liste défendue par le RPG. Selon lui, c'est un sacrifice, ils l'on fait et ils vont le gérer avec ceux qui étaient élus normalement et qui ne vont pas figurer sur la liste de conseillers.

« Nous avons gagné à Kindia 22 conseillers sur 41. Nous allons renoncés à 5 conseillers pour nous contacter de 17 que la décentralisation nous a donnés. C'est un sacrifice.

A Matam, on a renoncé aux conseillers qu'on a gagné. A Matoto, on a renoncé aux conseillers, on accepte ce faut résultat publié et on renonce à la récupération des sièges qu'on nous a arbitrairement enlevé.

C'est pour la paix pour sortir de crise. Il ne faut pas qu'on pense qu'on a concédé que Dubreka », a précisé Cellou Dalein Diallo avant de dire qu'ils ont accepté ce faux résultat contre lesquels ils se sont battus pendant des mois.

Il y a eu des morts, des prisonniers détenus arbitrairement. Malgré tout cela, ils acceptent pour la paix et pour sortir de crise parce que les gens ont tendance à croire qu'ils ont renoncé qu'à Dubreka.

« A Dubreka, nous avons gagné 23 sièges sur 41, nous n'avions pas besoin d'alliance pour composer l'exécutif. Nous renonçons au poste de maire pour le RPG.

On a l'impression que c'est le RPG qui a été premier et on est en train de nous dire c'est qu'ils ont gagné à Kindia. Ils n'ont pas gagné, les citoyens de Kindia ont voté massivement pour la liste de l'UFDG. On a écrasé le RPG », s'est vanté le chef de file de l'opposition.

Guinée

35 ressortissants guinéens détenus dans une prison en Angola

Les autorités angolaises mettent finalement en pratique leur décision d'exclure sur leur territoire tout… Plus »

Copyright © 2018 Aminata.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.