17 Août 2018

Tunisie: A El Kantara, l'obstacle n'est pas infranchissable

Cette action s'est traduite par la construction d'une digue : El Kantara qui sépare les deux îles. A priori, l'idée est géniale, mais il se trouve que parfois les aménagements modernes ne sont pas capables de dompter et de dominer la nature. Les manifestations ne peuvent être immédiatement sensibles dans l'immédiat, mais évidentes à long terme.

Au départ, au moment de la construction d'El Kantara, on n'avait pas prévu un passage des eaux marines sous le pont d'El Kantara, ce qui en a résulté que les eaux, se trouvant prisonnières, débordaient sur les terres voisines. Conscients du danger que ça représente et devant l'avancée de la mer, les autorités régionales procédèrent à la construction d'un pont sous-El Kantara, et ce, pour remédier à la situation. Faute d'un mauvais passage du cours d'eau sous le pont d'El Kantara, du fait qu'il est étroit, les eaux marines cherchant des espaces pour se dégager déferlent sur la terre basse. Avec le flux et le reflux, des centaines, sinon des milliers de mètres de terre cultivable sont dévastées et perdues à jamais. Aussi, l'objet de notre article voudrait-il attirer l'attention sur un certain nombre de problèmes posés aujourd'hui par les agressions conscientes et inconscientes commises à l'égard du sol et de l'environnement. Que faire dans de telles circonstances.

Les services des ponts et chaussées peuvent jouer le rôle qui leur est dévolu. Pour ce faire, ils peuvent élargir le passage du cours d'eau sous le pont d'El Kantara pour permettre un bon écoulement de l'eau de mer.

Tunisie

Béji Caïd Essebsi confirme la fin du consensus avec le parti Ennahda

En Tunisie, le président est intervenu lundi soir à la télévision. Dans un entretien en… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.