19 Août 2018

Tunisie: Prix élevés et produits pas tendance !

Selon plusieurs vendeurs et responsables de boutiques, «cette deuxième démarque n'a pas connu une grande affluence», nous dévoile l'un des responsables de vente dans une boutique de prêt-à-porter pour femmes.

Les magasins proposent à leurs clients des vêtements de fin de série, pas très tendance et surtout vendus à prix élevés. En Tunisie, tout le monde l'a compris, les soldes ne sont pas très intéressants. Robes qui dépassent, en période de solde, les 100 dinars, chaussures à plus de 80 dinars ! A comparer ces prix avec les prix des nouvelles collections, la différence est très minime. Avant la chute du dinar, beaucoup de Tunisiens partent dans d'autres pays pour faire de vraies affaires. D'après eux, cela leur coûte nettement moins cher. Lobna, jeune mère de famille appartenant à la classe moyenne, avoue : «Chaque année, je pars en Europe pendant les périodes des soldes. Je reconnais que les soldes, en Tunisie et ailleurs, sont incomparables. Les prix sont, de loin, meilleurs, la qualité est unique et les modèles sont, également, distingués». Lobna fait de vraies affaires et gagne, par-dessus le lot, un voyage d'agrément. Le marché tunisien de l'habillement et de la chaussure est très varié. Les boutiques, de haute mais aussi de moyenne catégorie, offrent un choix et une quantité importante de produits.

Aussi bien, locaux qu'importés, mais la qualité fait souvent défaut. «Les modèles qu'on propose ne sont pas très intéressants, que ce soit en matière de finition ou d'esthétique, ce qui se vend en Tunisie n'est pas à mon goût», avance une des jeunes clientes rencontrées dans l'une des boutiques du centre-ville et destinée essentiellement aux jeunes. Accompagnée de sa copine, elle a parcouru les boutiques, l'une après l'autre, à la recherche de la pièce idéale. Pour elle, la rentrée scolaire approche et il n'est pas permis de porter n'importe quoi. Elle pense que les soldes, c'est la période ou jamais pour garnir sa garde-robe et avoir tout ce dont elle aurait besoin pour passer un automne et un début d'hiver tranquilles.

Pas très chic

Sur les vitrines de plusieurs boutiques, on affiche des réductions allant de 30 à 50%. Mais on se demande si les soldes, en Tunisie, sont vraiment des soldes. Est-ce-que ce n'est pas de l'arnaque ? «Non seulement les commerçants nous sortent leurs vieilles pièces invendues, démodées et comportant des défauts et de plus nous les vendent à des prix relativement chers», se plaint Nesrine. Cette fonctionnaire nous raconte son désespoir et ajoute que la fripe lui convient beaucoup mieux en termes de rapport qualité-prix. En ce qui concerne la gent masculine, il en va de même. Les soldes cette année n'ont pas attiré beaucoup de monde. Sofiène, lui aussi fonctionnaire, avance qu'il n'a pas beaucoup apprécié les soldes cet été, d'ailleurs, ni lors de la première ni de la deuxième démarque. Il estime également qu'il ne s'attend d'ailleurs pas à grand-chose lors de la troisième et dernière démarque. Il n'a pas trouvé de bonnes affaires cette année. Avec un pouvoir d'achat qui baisse de plus en plus et face à la cherté des produits exposés, le jeune homme a décidé de ne rien acheter, car pour lui les soldes ne sont pas une vraie opportunité. «La plupart des articles se vendent au même prix hors de la période des soldes !

En Tunisie, on affiche des 30% de réduction, des 50% et même des 70% alors qu'en réalité il n'y a pas une grande différence entre les prix des pièces avant et après les rabais. Les gens savent également que les petites étiquettes rouges qui affichent les pris soldés cachent parfois, des prix initiaux moins chers», regrette-t-il. Les boutiques veulent profiter de cette période de l'année pour vendre un maximum de produits, sans se soucier de leurs états. D'autres consommateurs préfèrent se rendre dans les boutiques de prêt-à-porter, en dehors des périodes des soldes, afin de pouvoir éviter l'encombrement et trouver des pièces neuves. Pour les habits de tous les jours, il y a les adeptes de la friperie qui se réjouissent des affaires qu'ils font.

Tunisie

«Des moyens dérisoires pour les jeunes»

Cependant, c'est rare de voir ces éléments briller avec ces clubs seniors. Le souci du résultat et… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.