20 Août 2018

Ile Maurice: Vyapoory - «Bollywood est un vecteur important pour faire circuler la langue et la culture indienne»

Lors de la cérémonie de clôture de la 11ème édition de la World Hindi Conference ce lundi 20 août au Swami Vivekananda International Convention Centre, à Pailles, le président par intérim, Barlen Vyapoory s'est attardé sur l'importance de Bollywood dans la propagation de la culture indienne.

Le président par intérim fait partie de ces personnes qui estiment que l'industrie du cinéma indien est un vecteur important pour faire circuler la langue et la culture indienne. Cependant, il espère que le cinéma va se réinventer tout en gardant son authenticité. «Il faut arriver à éliminer l'exagération de la violence et les comportements qui ne reflètent pas la culture indienne», a-t-il soutenu. Pour Barlen Vyapoory, il y a plus de personnes qui parlent le hindi que le russe ou encore l'arabe. Raison pour laquelle il estime que la langue indienne devrait être reconnue comme la 7ème langue officielle à l'UNESCO.

SAJ a également pris la parole lors de cette cérémonie. Selon le ministre mentor, «tout comme personne ne peut empêcher le soleil de briller, personne ne peut empêcher le développement de l'hindi à Maurice. «Si on dit que l'Inde est notre mère, Maurice est son fils. Le fils connaît ses avoirs et donnera tout son soutien à la langue indienne», a-t-il déclaré. Il estime aussi qu'il est l'heure pour que le hindi ait sa place sur la scène nationale.

Ile Maurice

À Mare-Sèche - La police embarque des... vaches

Drôle de scène hier, lundi 24 septembre, à Mare-Sèche, Grand-Baie. Suivant des plaintes de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.