20 Août 2018

Sénégal: Vacances citoyennes à Ndianda - Pape Gorgui Ndong magnifie les 30 milliards affectés aux projets de jeunes

Pape Gorgui Ndong, le ministre de la Jeunesse, de la Construction citoyenne et de la Promotion du volontariat, dans le cadre des «Vacances citoyennes» a fait une descente durant le week-end à Ndianda et à Fadial, dans la commune de Nguéniène, et à Djilor et Yayem, dans la région de Fatick, pour assister à des activités socioculturelles et sportives, suivant un calendrier bien ficelé.

Présidant la 5ème édition du tournoi Boucar Diouf, le responsable de l'Alliance pour la République dans le village et la commune de Nguéniène, le ministre de la Jeunesse a répondu aux questions d'actualité surtout sur la politique de jeunesse autour du sport populaire.

Selon lui cette pratique affine des relations entre les jeunes. Pour lui, les jeunesses des campagnes doivent rencontrer leur ministre et communier avec lui à travers des échanges et des discussions.

Interrogé, au début du lancement des «Vacances citoyennes» sur le comportement de jeunes frustrés par le manque de financement, Pape Gorgui Ndong a expliqué que bon nombre d'entre eux ont reçu des financements et commencent à exercer des activités.

Il a rappelé le financement de l'Agence nationale de promotion de l'emploi des jeunes (Anpej) d'un montant de 4 milliards de francs Cfa en 2017 distillé à travers toutes les régions et tous les départements du Sénégal.

Ainsi, il a réitéré la volonté affichée du gouvernement d'affecter 30 milliards de francs Cfa du Budget consolidé d'investissements (Bci) à l'accompagnement des jeunes entrepreneurs pour favoriser la création d'emplois et non la demande d'emplois.

Ceci constitue, à son avis, une alternative avant l'arrivée des partenaires techniques. L'augmentation de cette enveloppe pour la porter à 100 milliards de francs Cfa, à l'en croire, n'est pas à exclure, si toutes les attentes se réalisent, avec des projets pertinents et performants. Il a invité la jeunesse à saisir cette balle au rebond, comme une alternative, une porte d'entrée vers l'émergence.

Sur l'immigration clandestine, avec la recrudescence des départs de jeunes bravant les flots au prix de leur vie, Pape Gorgui Ndong soutient que le phénomène Barça ou Barsax a beaucoup diminué, d'une part.

Et, de l'autre, rappelle-t-il, le phénomène était là, avant le régime actuel. Pour lui, beaucoup de mécanismes ont été mis en place, notamment le PRODAC (Programme des domaines agricoles communautaires) qu'il qualifie de programme innovant visant la souveraineté alimentaire et l'indépendance.

Sénégal

Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade

De passage à Paris pour le centenaire de l'armistice de 1914-1918, le président sénégalais a… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.