20 Août 2018

Congo-Kinshasa: Thabo Mbeki, le nouvel envoyé spécial de l'Afrique du Sud

Photo: IFF
H.E. Thabo Mbeki, Président du Groupe de haut niveau sur les flux financiers illicites (FIF)

La nation arc-en-ciel a décidé d'envoyer son ex-président pour jouer les observateurs en République démocratique du Congo (RDC) où le processus de l'après Kabila vient d'être engagé après qu'il a désigné son dauphin à l'élection présidentielle.

Le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, vient de jeter son dévolu sur l'un de ses prédécesseurs, Thabo Mbeki, pour être son envoyé spécial en RDC et dans la région des Grands lacs.

C'est en tout cas ce qu'ont révélé, le week-end dernier, les médias sud-africains, devançant la communication officielle. Cette nomination intervient quelques jours après les adieux de Joseph Kabila à Windhoek (Namibie), en marge du sommet des chefs d'État de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC).

Après avoir affiché une certaine réticence à accepter cette offre, Thabo Mbeki a fini par se laisser faire à la suite des intenses tractations conduites par la ministre des Affaires étrangères sud-africaine, Lindiwe Sisilu. C'est donc un vieux routier de la politique ayant roulé sa bosse un peu partout sur le continent qui retrouve la RDC.

Un pays qu'il connaît parfaitement pour avoir notamment pesé de tout son poids pour la réussite du dialogue intercongolais de Sun City (Pretoria) entre 2002 et 2003.

Un forum qui mit fin à la partition de fait de la RDC et duquel est issu l'ordre politique actuel. L'homme d'État sud-africain a également été médiateur dans la crise politico-militaire en Côte d'Ivoire à la demande de l'Union africaine, en 2004 et 2005.

Il est donc clair que le nouvel envoyé spécial de la nation arc-en-ciel en RDC aura pour mission essentielle de faire le monitoring du processus démocratique dans ce pays à l'heure où il négocie un virage important dans sa quête effrénée d'une paix durable. Il aura également à suivre de très près l'évolution du dossier Inga III qui avance à pas de tortue.

Signé en 2013, ce projet piétine alors que la République sud-africaine s'est déjà proposée d'acheter 2500 mégawatts sur les 4 800 prévus. L'Afrique du Sud compte sur l'électricité de la RDC pour mettre fin à son déficit énergétique.

Sur le plan international, Thabo Mbeki a joué un rôle notable dans la mise en œuvre du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique et de l'Union africaine. Il a aidé à la promotion des processus de paix au Rwanda, au Burundi et en RDC et a aussi promulgué le concept de « Renaissance africaine ».

Son gouvernement a coopéré avec ceux du Brésil sous la présidence de Lula da Silva et de l'Inde sous le gouvernement d'Atal Bihari Vajpayee, constituant une alliance qui est devenue un protagoniste influent pour les intérêts des pays en voie de développement.

Congo-Kinshasa

Béni - Le désarroi de la population après l'attaque des ADF

Dans l'est de la RDC les rebelles Ougandais ADF sèment la terreur. Au moins 18 personnes ont été… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.