Angola: L'inscription au concours de santé publique débute le 3 septembre

Luanda — Les demandes de candidatures au concours public du ministère de la Santé commenceront le 3 septembre de cette année, via le site Web https: /www.ingresso-minsa, a informé lundi à Luanda, la titulaire du portefeuille, Sílvia Lutucuta.

Lors d'une conférence de presse sur le sujet, la gouvernante a souligné que les candidatures seraient ensuite transmises aux administrations municipales, aux hôpitaux généraux et aux facultés publiques de médecine.

Elle a éclairci que l'évaluation et la remise de documents devraient durer jusqu'à 20 jours après l'inscription dans la municipalité et pour tous les niveaux, le test sera rédigé, préparé pour chaque carrière et corrigé électroniquement, comme dans l'enseignement supérieur, à l'Université Agostinho Neto.

La ministre a ajouté que la liste des personnes admises sera affichée dans les municipalités et une équipe sera chargée de les superviser.

Sílvia Lutucuta a dit que le concours vise à placer les cadres au niveau des municipalités pour atténuer les problèmes dans les soins primaires.

Elle a ajouté que certains hôpitaux nationaux avaient également un quota parce que, en plus de l'admission, le secteur a le programme de formation de cadres et qu'il faut de plus en plus de professionnels pour répondre aux besoins de la société.

Selon la ministre, l'appel d'offres public portera sur l'entrée, les promotions et les mises à jour des carrières, avec 7.667 places, dont l'âge maximum est de 45 ans.

Selon la gouvernante, la province de Luanda absorbera le plus grand nombre d'admissions, soit un total de 336, parmi les médecins, les infirmiers, les techniciens de diagnostic et de soutien hospitalier, suivie par la province de Huíla, avec 109.

L'admission de nouveaux médecins, selon le ministère de la Santé, permettra de régulariser les problèmes de carrière et d'augmenter le ratio angolais d'un médecin pour quatre mille habitants.

"L'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande un médecin pour mille habitants, ce qui nécessitera la formation continue de nouveaux médecins", ajoute le département ministériel.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.