20 Août 2018

Congo-Brazzaville: Education - Présentation du module sur l'égalité de genre

Le document a été conçu par le ministère de l'Enseignement primaire, secondaire et de l'alphabétisation, avec l'appui de l'Unesco et l'Institut national de recherche et d'action pédagogiques (Inrap), en vue de lutter contre les stéréotypes sexistes et discriminants.

L'atelier de mise à l'essai du document a été ouvert le 20 août, par le ministre de l'Enseignement primaire, secondaire et de l'alphabétisation, Anatole Collinet Makosso, au complexe scolaire Révolution-Gampo Olilou.

La coordonnatrice du projet, Lucie Flore Loembat Oholanga, a donné les objectifs de ce module. Elle a fait l'historique des femmes qui ont marqué le Congo au niveau national et international par domaine ainsi que des pratiques et textes normatifs de l'égalité de genre.

Selon elle, l'objectif principal du document est de promouvoir l'égalité de genre dans la société congolaise à travers l'éducation. Les objectifs spécifiques, quant à eux, consistent à mettre à la disposition des encadreurs, enseignants et animateurs communautaires des ressources relatives à ce sujet, adaptées au contexte du Congo et former ces derniers à la thématique du genre pour en intégrer l'approche genre dans les pratiques scolaires et extra-scolaires.

Le module comprend trois unités d'apprentissage : le concept de l'égalité de genre, les femmes dans l'histoire du Congo au niveaux national et international ainsi que les pratiques et les textes normatifs.

Abordant la question des pratiques et les textes normatifs de l'égalité de genre, Lucie Flore Loembat Oholanga a souligné les violences et le harcèlement dont sont victimes les filles à l'école. Ces dernières, a-t-elle indiqué, subissent des violences physiques, psychologiques, sexuelles et bien d'autres.

A cet effet, a-t-elle poursuivi, les filles sont exposées à plusieurs conséquences dont les grossesses précoces, l'abandon scolaire.

Le directeur de l'Inrap, Auguste Nombo, a pour sa part précisé que ce document a été élaboré pour mobiliser toute la société congolaise à changer de comportement et leur conception sur les femmes en prônant l'égalité entre les deux sexes.

Le spécialiste du programme éducation du bureau de l'Unesco, Rigobert Banzouzi, a quant à lui rappelé les disparités entre les filles et les garçons à l'école. Les données de stratégie sectorielle de l'éducation montrent que les filles et les garçons accèdent presque équitablement à l'école maternelle et à l'école primaire en affichant les mêmes niveaux de rétention. Cependant, les filles deviennent défavorables au premier cycle du secondaire.

Congo-Brazzaville

Lutte contre la trypanosomiase - INRB désigné premier centre collaborateur de l'OMS en RDC

L'agence onusienne vient de designer l'Institut national de recherche biomédicale (INRB) de Kinshasa comme… Plus »

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.