22 Août 2018

Tanzanie: L'ONG IRRI dénonce des pressions pour le retour des réfugiés burundais

Après trois ans de crise politique au Burundi, la Tanzanie est devenue le pays d'Afrique qui abrite la grande majorité des quelque 400 000 réfugiés burundais en exil. Les autres se répartissent entre la République démocratique du Congo (RDC), le Rwanda et l'Ouganda.

L'ONG International Refugee Rights Initiative (IRRI) dénonce les pressions exercées notamment par le pouvoir tanzanien sur ces réfugiés burundais pour qu'ils s'inscrivent sur les listes de retour vers leur pays d'origine.

L'un de ses responsables, Thijs Van Laer, dénonce les restrictions mises en place par les autorités pour limiter l'activité économique, qui s'ajoutent à d'autres mesures.

Quand des réfugiés burundais sont attrapés en-dehors des camps, ils sont arrêtés et souvent battus par des agents tanzaniens.

Tanzanie

Plus d'une centaine de morts après un naufrage sur le lac Victoria

En Tanzanie, les recherches se poursuivent après le naufrage d'un ferry, ce jeudi en fin d'après-midi, sur… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.