Burkina Faso: Attaque du poste des Douanes de Batié

Photo: wikipedia
Poste de Douanes de Batié

Le poste des Douanes de Batié dans la province du Noumbiel a fait l'objet d'une attaque dans la nuit du mardi 21 au mercredi 22 août 2018 par des hommes armés non identifiés. Au cours de cette attaque, un douanier de garde a perdu la vie et des biens ont été incendiés.

Dans la nuit du 21 au 22 août 2018, aux alentours de 20h30 minutes, des tirs nourris ont été entendus sur l'axe Batié-Kpuéré. Des individus armés non encore identifiés dont le nombre reste jusque-là inconnu, ont pris d'assaut le poste des Douanes de Batié. Ces tirs, ont duré pendant au moins une heure.

Cette attaque a été précédée d'une longue interruption de courant dans la ville. Le bilan de l'attaque dressé au petit matin a fait état d'engins (des motos), de matériels de bureau incendiés et un jeune assistant de douanes douanier, Jean de Dieu Bado, qui était de garde, a été tué. Ce jeune douanier qui laisse derrière lui, une épouse et un enfant, de sources dignes de foi est à moins d'un an de service à Batié.

Sur place, les impacts de balles sont toujours visibles sur les murs du bâtiment abritant le poste et sur une voiture appartenant à un autre douanier. Avant de se fondre dans la nature après l'attaque, les assaillants ont abandonné sur les lieux, une moto et un bidon ayant contenu le combustible utilisé pour incendier.

Pour l'heure, il est difficile de dire s'il s'agit d'un simple braquage ou d'une nouvelle attaque terroriste perpétrée contre le pays des Hommes intègres. Toutefois, au regard de la violence de l'attaque et du fait que le matériel n'a pas été emporté, rien n'écarte une attaque terroriste. A Batié, la population vit depuis, un véritable cauchemar. Dans la mi-journée, le marché alors bondé de monde a été subitement vidé, à la suite d'une fausse alerte d'attaque.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.