22 Août 2018

Cameroun: Revendication à Kribi - Le calme est revenu

Depuis le 17 août dernier, des réunions se succèdent afin de trouver des solutions aux problèmes d'indemnisations et de recrutements des jeunes dans les structures de la localité.

Le week-end a été long. Mais pour les autorités administratives de Kribi, celui-ci n'a pas été de tout repos. Depuis le vendredi 17 août 2018, le préfet Antoine Bisaga et ses collaborateurs vont de réunion en réunion. Il est question de trouver un terrain d'entente suite au mouvement d'humeur qu'a connu le village Lobé le 17 août dernier.

Les populations se trouvant sur la route Kribi - Mboro, tronçon menant au port de Kribi, réclament au gouvernement leurs indemnisations, tout comme, elles revendiquent des recrutements dans les multiples secteurs d'activités au port autonome de Kribi.

Selon les manifestants, la source de leur colère est dans les déclarations d'un directeur dont la structure est un gros partenaire du port de Kribi. « Ce monsieur a déclaré dans un média que plus de 80% des jeunes de Kribi travaillent au port, et qu'en ce moment, une centaine se forme à l'étranger. Quant aux indemnisations, il dit qu'on nous a déjà tout payé. Ces déclarations sont totalement fausses », fait savoir un riverain. Les propos de ce directeur avaient été diffusés le 15 août 2018.

Deux jours après, les populations ont érigé des barricades sur le pont de la Lobé. Les employés au port ainsi que ceux de l'autoroute n'avaient plus accès à ces différents sites. « Qui sont ces jeunes de Kribi qui travaillent au port ? Quel jeune de ce tronçon est en formation en Europe ? Qui de nous a perçu un franc de ce port ? », s'interroge un des notables.

« Nous voulons la vérité. Ils nous ont assez manipulés », scandent les manifestants. C'est après cinq heures de négociations avec les autorités administratives, les dirigeants du port et le sénateur Grégoire Mba Mba que les barrières ont été levées. « Ce n'est pas dans la rue que nous allons trouver des solutions adéquates à un sujet aussi fort que celui-ci », fait savoir Grégoire Mba Mba, par ailleurs élite de la ville de Kribi.

Le calme est donc revenu sur le tronçon Kribi-Mboro. L'administration, s'active à régler le dossier des indemnisations. Selon une source à la préfecture de Kribi, le dossier a trainé parce qu'il y a eu trop d'erreurs.

« On aurait déjà indemnisé ces populations. Mais, certaines personnes ont fait des requêtes pour mauvaise évaluation de leurs biens, et d'autres, dénonçant des personnes inconnues sur les listes. Alors, on a repris le travail », révèle notre source.

Cameroun

Poursuites levées contre la journaliste anglophone Mimi Mefo

Au Cameroun, ce 12 novembre, le tribunal militaire de Douala a abandonné les charges qui pesaient contre MImi… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.