Angola: « L'Industrialisation pour lutter contre le chômage en Angola » - Chef de l'Etat

Berlin — L'Angola a besoin de l'industrialisation afin de créer les emplois pour les jeunes et améliorer la vie des populations, a dit mardi à Berlin, Capitale de l'Allemagne, le Président angolais, João Lourenço.

Dans une déclaration faite après une conférence de presse avec la chef du gouvernement allemand, Angela Merkel, le numéro un angolais a réaffirmé la nécessité de capter les investissements allemands dans les secteurs pour que l'Angola puisse bénéficier du potentiel de ce pays européen.

"Il nous faut amener l'industrialisation en l'Angola afin de créer les emplois pour les jeunes et améliorer la vie des populations. L'Allemagne a un potentiel et, pour cela, il y a nécessité de capter l'investissement allemand dans tous les domaines », a souligné João Lourenço.

Le Président angolais a réitéré la nécessité d'investir dans les secteurs de l'industrie du fer et de l'acier, des infrastructures du tourisme et ainsi que de la défense où les allemands pourront contribuer dans la fourniture des embarcations et du matériel électronique dans la formation et pour le contrôle de la frontière maritime du pays.

D'autre part, João Lourenço a écarté toute possibilité que son pays soit affecté par le virus Ebola enregistré en RD Congo.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.