24 Août 2018

Sénégal: Sédhiou / Au menu des sermons des imans - Progression rassurante des chantiers, paix, migration irregulière et retour en Dieu

A l'exemple de la communauté musulmane du Sénégal, dans sa majorité, les fidèles de Sédhiou ont célébré, mercredi dernier 22 août la fête de l'Aïd El Kébir communément appelée « Tabaski » sous le signe de la paix et de la concorde. L'évolution des chantiers jugée satisfaisante, la question de la paix, de la migration irrégulière et du travail ont rythmé les sermons des différents guides religieux de Sédhiou.

Comme à l'accoutumée, la communauté musulmane de Sédhiou a sacrifié à la prière des deux rakas de l'Aïd El Kébir dans la plus grande ferveur religieuse. Cette année, c'est la place de l'Indépendance qui a accueilli les fidèles en raison des travaux de construction de la grande mosquée entamés il y a deux mois.

A cette occasion, l'imam ratib El Hadji Boubacar Dramé a rappelé, comme un pamphlet, l'urgence pour les fidèles de cultiver l'entraide, le pardon, la paix, le travail bien fait et l'adoration du Tout Puissant Miséricordieux dans ses fermes recommandations. Le guide religieux a par ailleurs salué les efforts de l'Etat dans l'exécution en cours de plusieurs chantiers.

A ce sujet justement, le ministre maire de Sédhiou en charge de l'emploi, de l'insertion professionnelle et de l'intensification de la main d'œuvre Abdoulaye Diop s'est réjoui de l'évolution rassurante des travaux. « il y'a lieu de se réjouir de tous les efforts qui sont en train de se faire dans notre région au rang desquels nous pouvons citer les routes, l'extension de l'électricité, l'accès à l'eau, la grande mosquée, les services administratifs, l'hôpital régional, la compagnie de gendarmerie ».

Et d'ajouter « tout cela c'est avec l'avènement du président Macky Sall que nous allons réélire et dès le premier tour. Pour ce qui est du stade municipal il y'a des impairs au niveau de l'entrepreneur mais on y trouvera vite une solution », a dit Abdoulaye Diop.

Le député Boubacar Biaye président du conseil départemental de Sédhiou a, pour sa part, invité les communautés à se ressaisir pour revenir aux fondamentaux religieux « la tabaski est un moment de ressaisissement en retournant en Dieu. Retourner aux fondamentaux sachant que seul Dieu décide de notre sort».

Du côté de N'diama Pakao où l'on a également prié dans la communion, le guide religieux El Hadji Sidya Dramé par ailleurs président des imams et ouléma mandingues du Sénégal et ambassadeur international de la paix, a invité au retour à Dieu dans les valeurs de culte de la paix, du travail de la terre en réponse à la migration irrégulière et à la confiance en soi.

Sénégal

Coupe du monde féminin de basket - Les Lionnes face à l'épreuve chinoise

Après avoir dominé, dimanche, la Lettonie (70-69), l'équipe du Sénégal affronte la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.