26 Août 2018

Cameroun: Routes et autoroutes - Les chantiers avancent

Emmanuel Nganou Djoumessi était face à la presse hier pour rendre compte des projets en cours de réalisation et à lancer.

Aménagement des sections camerounaises des corridors sous-régionaux ou régionaux, construction, réhabilitation ou entretien des routes dites nationales, provinciales, départementales ou communales. Voilà les principaux sujets qui ont meublé la rencontre d'hier entre Emmanuel Nganou Djoumessi, ministre des Travaux publics, et les journalistes de la presse nationale, en présence de Issa Tchiroma Bakary, ministre de la Communication. Construction routière Il en ressort qu'à ce jour, 26 projets majeurs de construction routière sont en cours d'exécution, pour un linéaire d'environ 1616 km. 23 autres projets sont dans la phase de démarrage, représentant plus de 1768 km, le tout disséminé à travers les dix régions du pays. Budget alloué, 312 milliards de F.

En rapport avec le plan d'urgence triennal pour l'accélération de la croissance, ce sont sept projets qui sont en phase de démarrage et cinq autres en préparation. Mais d'ores et déjà, Emmanuel Nganou Djoumessi affirme que ces projets seront livrés à temps. En ce qui concerne les autoroutes, la phase 1 de Yaoundé-Douala et Kribi-Lolabe est bien avancée et la phase 2 en cours de préparation en mode partenariat public-privé. Sur les projets qui semblent traîner, tel l'axe Batschenga-Ntui-Yoko-Lena-Tibati, le Mintp rassure que les choses avancent bien. « Ce n'est pas parce que les engins de terrassement ne sont pas encore visibles sur le terrain que le projet est abandonné. Les marchés de quatre des six lots constituant ce projet ont déjà été attribués. Certaines entreprises sont dans la phase de reconnaissance du terrain », a indiqué Emmanuel Nganou Djoumessi.

Entretien et réhabilitation Pour l'année 2017, il est prévu près de 119 milliards de F pour l'entretien routier. Ici, près de 1000 km de route à travers le pays, suivant le modèle confortatif. Il est question ici de réaliser des travaux périodiques lourds, comme ce qui est actuellement en cours sur l'axe Yaoundé-Douala. Objectif, améliorer la visibilité, restaurer les équipements de sécurité, de signalisation et les ouvrages hydrauliques, de même que les postes de péages et de pesage. 881 autres kilomètres de routes bitumées sont concernés par la gestion par niveau de service.

Le concept permettant de ne pas attendre qu'une route soit entièrement dégradée pour la réparer. Le Mintp assure que ce nouveau concept permet de gérer avec plus de rigueur et de contrôle ce qui doit être fait sur le terrain, avec des sanctions comme on le vit ces derniers temps. La décentralisation n'a pas été oubliée, puisque 12 milliards de F ont été transférés aux communes afin qu'elles s'exercent à l'entretien routier.

Cameroun

Présidentielle - paroles de candidats

Le 7 octobre 2018, les Camerounais sont appelés aux urnes pour élire le futur locataire du palais… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.