Angola: Des recettes fiscales toujours insuffisantes pour rembourser la dette

Une vue de Luanda , la capitale de l'Angola

Luanda — Le ministre de l'Economie et de la Planification, Pedro da Fonseca, a déclaré samedi à Luanda, que les recettes fiscales à collecter tout au long de 2018, seules, ne suffisent pas à payer la dette qui se produit au cours de cette période.

Parlant sur le ratio du service de la dette / recettes fiscales, lors de la présentation du Plan de développement national aux membres, militants et partisans du parti MPLA, le gouvernant a dit que pour payer la dette en 2018, le pays avait un ratio d'environ 114%, un pourcentage qui ne couvre pas le service de la dette avec responsabilité publique.

Vu le cadre, l'Exécutif a fait appel au programme d'aide financière au Fonds monétaire international (FMI), avec qui il discutera d'un financement prolongé d'un montant de 4,5 milliards de dollars.

Selon le responsable, une fois cet accord conclu, l'Angola, dans le cadre de l'ensemble des politiques conçues par le PDN, on pourra constater que cet indicateur, ratio du service de la dette / recettes fiscales, sera réduit à 68,8% (2019), 77,1% (2020), 56,7% (2021), 68,2% (2022), atteignant des niveaux durables et très bas de 2018.

« Si nous continuons sur la même voie, nous rendrions impossible la croissance économique, nous paralyserions en quelque sorte la croissance économique du pays », a-t-il expliqué.

Lors de la présentation, le ministre a parlé du développement économique durable et inclusif, étant le 2e axe du PDN, qui prévoit, entre autres politiques, la promotion de la production, la substitution des importations et la diversification des exportations.

Sans données comparatives, les objectifs prévus jusqu'en 2022 indiquent une production non pétrolière avec une représentation de 77,9% du PIB, l'augmentation de 50% de la valeur annuelle des exportations en devises des produits et filières considérées comme prioritaires, l'augmentation de la production annuelle de pierres ornementales d'environ 62%, ainsi que d'autres prévisions.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.