27 Août 2018

Congo-Brazzaville: Musique religieuse - Un pari gagné pour le concert coproduit par des artistes des deux Congo

Le frère Michel Bakenda et la sœur Ruth Pala de Kinshasa ainsi que les groupes Schammah et Worship Time de Brazzaville ont enflammé, le 26 août au Palais des congrès, le public venu nombreux suivre le spectacle organisé par "Les Amoureux du Christ".

Le public a répondu massivement au rendez-vous dénommé "Adorons Jésus", au point que bon nombre de personnes n'ont pas pu franchir la salle de spectacle ni même la cour du Palais des congrès. Certaines n'ayant pas pu trouver de place assise sont restées debout jusqu'à la fin du concert, poussant des cris de joie à l'Eternel des armées.

Quatre groupes ont été invités, deux de la République démocratique du Congo et deux de la République du Congo. Ils ont montré, à travers des louanges et adorations, l'amour de Dieu et ses bienfaits.

Selon les organisateurs, ils avaient reçu les instructions du Seigneur d'organiser gratuitement cet évènement.

« On ne le regrette pas que ce concert soit gratuit, nous avions seulement obéï aux instructions divines. Le retour de tout cela, c'est Dieu qui sait. La bible dit que le Seigneur est redevable de personne, Dieu lui-même a réservé une part pour chaque personne qui s'est investie. Pour nous, l'objectif est atteint, parce que dans une foule venue nombreuse, il y a des gens qui ne connaissent pas le Seigneur Jésus-Christ. Ceci est un projet qui date de plusieurs années, Dieu nous avait vraiment orientés sur le choix des invités », a fait savoir Christelle Ibata, l'une des organisatrices de ce concert.

Tour à tour, les élus de Dieu ont magnifié le nom de Jésus-Christ à travers des chants et danses, adressant au Seigneur, avec la participation du public, leur expression d'amour. Des voix et des mains se sont levées vers le ciel pour glorifier Dieu.

Le groupe Worship Time du frère Emmaüs Boko a emmené le public à louer l'Eternel avec la chanson "Ekoyebana to eza yayo eh... ". « Ce n'est pas la foule qui nous importait mais si beaucoup de personnes viennent au Seigneur et que le service arrive à produire son impact, nous dirions que l'objectif est atteint. Le but de ce concert est que les gens comprennent que l'amour de Dieu s'exprime par un don gratuit, nous voulons que ces gens repartent avec un témoignage. Nous prions un Dieu qui agit, un Dieu qui parle. La bible déclare qu'il a tant aimé le monde il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie eternelle », a-t-il rappelé.

Star de l'événement, le frère Michel a emporté le public dans une dimension spirituelle. Parmi les chansons qu'il a proposées, il y a celles qui figurent dans son album intitulé "Dieu de ma vie", notamment" L'amour est une personne" , "Bolamou eleki ebelé", « " Sala gaï bolamou". Il a déjà produit un album avec la sœur Rachelle intitulé "Un Cœur au tour du trône".

Quant à la sœur Ruth Pala et au frère Yvon Mizidy du groupe Shammah, ils ont également conquis la salle en exaltant l'amour de Jésus par leurs chants d'adoration et de louanges.

Signalons qu'en prélude à ce concert, les artistes ont animé, le 25 août, à Brazzaville, une conférence de presse annonçant cet évènement.

Congo-Brazzaville

Journée mondiale du diabète - L'ONG Aoqi lance une campagne de sensibilisation et de dépistage gratuit

En rapport avec la journée célébrée le 14 novembre de chaque année, l'association a… Plus »

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.