28 Août 2018

Centrafrique: Négociations de paix - Le gouvernement ne veut pas d'une amnistie

Photo: UN
Des casques bleus de la MINUSCA

L'Union africaine a a nouveau rencontré les groupes armés en République centrafricaine. Une nouvelle réunion a eu lieu lundi 27 août à Bouar entre des facilitateurs de l'UA et des chefs de groupes armés. Le processus doit aboutir au dialogue et au retour de la paix dans ce pays embourbé dans un conflit depuis 2013.

Les responsables des groupes demandent une amnistie, car plusieurs d'entre eux sont cités dans des rapports d'enquête de l'ONU. Mais de son côté, le gouvernement affirme qu'il ne va pas transiger sur cette question de l'amnistie.

Pour le gouvernement centrafricaine, c'est à la justice de faire son travail. « L'objectif principal de la demande du gouvernement auprès de l'Union africaine ou des pays amis pour cette négociation, c'est le désarmement des groupes armés, explique à RFI Ange-Maxime Kazagui, porte-parole du gouvernement.

Evidemment un désarmement volontaire de ces groupes armés. Nous ne faisons pas des plans sur la comète, le gouvernement de la République centrafricaine y va dans un état d'esprit serein, c'est-à-dire qu'à aucun moment dans les négociations le gouvernement n'acceptera de changement institutionnel, constitutionnel et surtout pas, par exemple, d'amnistie. La justice devra faire son travail.

Mais une bonne partie des groupes armés sont déjà inscrits dans le DDR [programme de désarmement, démobilisation et réinsertion] et sont volontaires pour aller au désarmement.

Nous notons qu'il y en a quelques-uns qui sont réfractaires, mais puisqu'il y aura des discutions nous ne pouvons pas préjuger de ce qu'il sera dit par les uns ou par les autres. Cependant, nous pensons que chacun sera traité en fonction de ses positions pendant et à la fin de ces discussions. »

En savoir plus

L'Union africaine rencontre les groupes armés

Le panel de facilitateurs de l'organisation panafricaine a entamé, le 27 août, sa troisième mission… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.