Ile Maurice: Chagos - Le Chagossian Refugees Group accompagne SAJ à la Haye

Archipel des Chagos

Le Chagossian Refugees Group (CRG) a quitté Maurice ce mercredi 29 août pour se rendre à la Cour internationale de Justice (CIJ) à la Haye.

Le groupe fait partie de la délégation qui accompagne SAJ pour assister aux auditions pour un avis consultatif sur les Chagos. 22 pays et l'Union Africaine se succèderont au micro pendant quatre jours.

Le 3 septembre prochain, SAJ fera le premier discours devant la CIJ sur les Chagos. Il est aussi prévu que d'autres membres du CRG prennent la parole devant cette instance. Son discours sera suivi pour par celui du représentant du Royaume-Uni. Les deux principaux concernés auront chacun trois heures pour leurs plaidoyers. Le 4 septembre, l'Afrique du Sud, l'Allemagne, l'Argentine, l'Australie, le Belize, le Botswana, le Brésil et Chypre présenteront leurs arguments. Ils auront 40 minutes chacun.

Le lendemain, mercredi 5 septembre, ce sera au tour des Etats-Unis, du Guatemala, des Iles Marshall, de l'Inde, d'Israël, du Kenya du Nicaragua et du Nigeria de prendre la parole. Encore une fois, chacun aura 40 minutes pour étayer ses arguments. Le dernier jour, la Serbie, la Thaïlande, le Vanuatu et la Zambie prendront la parole. L'Union Africaine va clore les débats.

Parmi les 22 pays, 17 avaient voté pour à l'Organisation des Nations Unies en juin 2017 pour que Maurice porte le dossier devant la CIJ. Quatre pays- l'Angleterre, les Etats-Unis, Israel et l'Australie- avaient voté contre et l'Allemagne s'était abstenue. La CIJ prononcera son avis consultatif en mars 2019.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.