31 Août 2018

Burkina Faso: Echos de l'Ouest / SOFITEX - Des agents exigent le «respect» d'un protocole d'accord

Des agents de la Société burkinabè des fibres textiles (SOFITEX) à travers le Syndicat national autonome des travailleurs des fibres textiles (SYNATFITEX) organisent une marche «pacifique» le vendredi 31 août 2018 à Bobo-Dioulasso.

Cette marche sera suivie de remise d'une lettre de protestation au directeur générale de la SOFITEX, Wilfried Yaméogo. Selon le secrétaire général (SG) du SYNATFITEX, Issiaka Traoré, l'objectif de la marche est de dénoncer le «non-respect» d'un protocole d'accord signé avec la SOFITEX, le jeudi 1er février 2018. Il s'agit principalement, à en croire Issiaka Traoré, «d'une bonification d'un échelon des récipiendaires de 2016», «de l'accès à la salle de réunion par les délégués», «d'un règlement de prime d'ancienneté au profit de 14 travailleurs de la maison», et «de la titularisation des agents permanents». Les différents points devaient être appliqués «au plus tard en fin février 2018» et jusqu'à présent, aucun point n'a été respecté, a-t-il laissé entendre. Cette marche fait suite à une conférence de presse tenue le samedi 21 juillet 2018 pour dénoncer le «non-respect» de ce même protocole d'accord.

A la suite de la désignation des membres du nouveau bureau du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) de la province du Houet, des militants de Bobo-Dioulasso ont organisé une manifestation de protestation, le mercredi 29 août 2018 au siège du parti. Les manifestants ont, en effet, exprimé leur mécontentement et rejeté la composition du nouveau bureau.

Selon les manifestants, la nouvelle équipe dirigeante ne reflète pas le choix des militants à la base. Ils ont de fait, réclamé des responsables «populaires», des leadeurs «confirmés, dévoués» et «engagés». Il est reproché au nouveau secrétaire général du MPP de la province du Houet, Olivier Sanou, de ne pas résider sur place. Toujours selon ces militants, il a été désigné en «violation flagrante» des directives du parti. Ces derniers dénoncent également la «moralité» de certains membres du bureau.

Burkina Faso

Le CDP plaide pour le retour de Blaise Compaoré au pays

Au Burkina Faso, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), l'ex-parti au pouvoir, a… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.