3 Septembre 2018

Tunisie: Le pays a encore besoin de consensus (Rached Ghannouchi)

Tunis — La Tunisie a encore besoin de consensus comme les évènements le confirment, a déclaré le président du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi.

Il s'exprimait à l'issue de sa rencontre, lundi, au Palais de Carthage, avec le président de la République, Béji Caid Essebsi pour tenter, selon ses dires d'obtenir une nouvelle chance pour relancer ce processus.

Dans une déclaration publiée sur sa page facebook, Ghannouchi dit avoir insisté, lors de l'entretien, sur l'importance de cette démarche, à l'origine de la réussite de l'expérience tunisienne.

Selon le président du parti Ennahdha, les perspectives de croissance et de réussite en Tunisie sont grandes, insistant sur le consensus entre les différentes parties politiques.

Rached Ghannouchi considère qu'il existe une opportunité à saisir et qui consiste à activer les 63 points convenus dans le cadre Document Carthage 2, en amenant le gouvernement à respecter cet accord et en relançant l'initiative sous la présidence de Béji Caid Essebsi.

L'entretien a porté sur la situation générale du pays, ainsi que sur la suspension des négociations engagées dans le cadre du Document de Carthage 2.

Fin mai dernier, le président de la République a décidé la suspension de ces négociations, en raison d'un différend concernant le 64e et dernier point de cet accord relatif au remaniement ministériel, s'agissant, notamment, du maintien ou du départ de Youssef Chahed.

Tunisie

CAN Egypte 2019 - Nigeria-Tunisie ce mercredi pour la troisième place

Les Aigles de Carthage de la Tunisie affrontent les Super Eagles du Nigeria, ce mercredi 17 juillet, à 20 heures,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.