Mali: Investi pour un second mandat, le président IBK s'engage à mener « l'action rapide »

Photo: APS
le président Keïta prête serment pour un second mandat

Le président réélu du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta, a prêté serment ce mardi 4 septembre au Palais de la Culture Amadou Hampaté Bâ de Bamako pour un second mandat.

Vêtu d'un boubou et bonnet blancs, le président IBK, âgé de 73 ans, a été réélu le 20 août au second tour pour cinq années de plus. Visiblement ému, il a lu le serment contenu dans la Constitution malienne devant la Cour suprême, en présence de son épouse, Mme Keïta Aminata Maïga les président des Instituions de la République et divers invités.

"Je jure devant Dieu et le peuple malien de préserver en toute fidélité le régime républicain, de respecter et de faire respecter la Constitution et la loi, de remplir mes fonctions dans l'intérêt supérieur du peuple, de préserver les acquis démocratiques, de garantir l'unité nationale, l'indépendance de la patrie et l'intégrité du territoire national", a dit Ibrahim Boubacar Keïta, avant d'être installé dans ses fonctions de président de la République du Mali par la Cour suprême.

Dans son discours de prestation de serment, le président de la République s'engage à œuvrer pour la consolidation des acquis et la poursuite des chantiers ouverts. Aussi, il promet d'apporter des corrections pour accélérer le développement économique et social dans la sécurité, tout en le rendant plus inclusif.

« Pour réussir, je dois engager avec moi l'ensemble des forces vives de la nation. Tout le Mali, car la République n'appartient à personne. Nous en sommes tous, à différents titres, à la fois les gardiens et les artisans », dit-il.

Par ailleurs, le président IBK s'engage à appliquer scrupuleusement le programme « Notre grand Mali avance », qu'il a proposé pendant la campagne présidentielle. Ce, dès le commencement de ce nouveau mandat de cinq ans.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.