5 Septembre 2018

Burundi: Violences - Une commission d'enquête de l'ONU met en cause Nkurunziza

Photo: Le Pays
Pierre Nkurunziza

Une commission d'enquête des Nations unies sur le Burundi présentait ce 5 septembre à Genève son rapport sur les violations des droits de l'homme dans le pays cette année et l'an dernier.

Elle dénonce la persistance de graves violations dont certaines sont constitutives de crimes contre l'humanité, notamment des exécutions sommaires, des disparitions forcées, des arrestations et des détentions arbitraires, des tortures et d'autres traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Pour la première fois, son enquête met en cause directement le président Pierre Nkurunziza pour des « appels récurrents à la haine et la violence ».

De tous les témoignages que nous avons recoupés, les Imbonerakure, les jeunes militants du parti dominant, jouent un rôle absolument central.

En savoir plus

Nouveau rapport de l'ONU - Quand les experts onusiens enfoncent une porte déjà ouverte

Les rapports se suivent et se ressemblent au Burundi. En effet, après un premier rapport élaboré… Plus »

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.