6 Septembre 2018

Inter?Actes-MadameDigitale (Dakar)

Afrique: Le Walk The Talk Dakar, c'est parti ! Une initiative de proximité pour soutenir l'élan entrepreneurial au Sénégal

Dakar, Sénégal ! Le vendredi 31 Aout 2018 dernier, s'est tenu dans le jardin de l'espace Akewa  Concept, la     session inaugurale  du « Walk The  Talk  Dakar », cadre de rencontres  et  d'échanges pour entrepreneurs, opérateurs économiques, porteurs de projets avec  des  chefs  d'entreprises, investisseurs et représentants d'institutions financières et de développement. Le thème de la session d'ouverture a porté sur le « Personal Branding  » (ou Marketing  personnel),  avec une grande première à Dakar, le lancement du Pitch-­‐Dating, face à face  entre  entrepreneurs et cadres  d'entreprises et/ou experts pour tester sa capacité proposer et convaincre».  

Avec la présence d'invités de marque tel que Mr. Kasim Yaya, Directeur général du Groupe BGFI banque au Sénégal, et Mme Nicole Gesnot, Directrice adjointe des Opérations pour le secteur Développement de l'Ambassade du Canada au Sénégal, et Mr. Racine Guene, Directeur Général de l'Excellence Universitaire Africaine (EUA), la session s'est ouverte par un cocktail de réseautage permettant aux invités et participants d'échanger et de connecter dans le cadre intimiste du Akewa Concept. L'objectif: vaincre le stress et la timidité pour ceux qui s'y prêtait pour une  première fois, avant de démarrer la session du face‐à‐face du Pitch-­‐Dating,

Dans son entretien avec le journal de l'économie de la radio SUDFM, Mariam Tendou Kamara, Directrice de BAANTOU et de la plateforme d'Inter'Actes-­‐MadameDigital, initiatrice du WTTDaka, explique que « Le but des échanges est d'abord de soutenir l'élan entrepreneurial dans l'écosystème au Sénégal… mais principalement d'offrir des opportunités aux uns et autres d'avoir des contacts directs avec des interactions qui servent et qui peuvent éventuellement mener ver de belles aventures. »

C'est environ une quarantaine de personnes public qui ont répondu à l'appel du WTTDakar, Modérée par Mariam Tendou Kamara, la session interactive a exploré la question posée par le thème « Pourquoi investir dans la gestion de son image publique et marketing personnel ? les ABC du Personal Branding. « Le développement commence par soi-­même.

Avant de rendre une activité lucrative, de porter un projet, il faut savoir se mettre en avant, montrer sa vision, ses compétences et ce qui nous rend unique. C'est cela le Personal Branding, ou le fait de se « marketer » soi même comme on le fait avec une marque ». Aujourd'hui, pour chaque chef d'entreprise ou porteur de projet, il est important que vos clients, les personnes susceptibles de vous accompagner puissent se référer à votre image, qu'ils vous fassent confiance et soient convaincus de votre engagement personnel à atteindre vos objectifs.

Lors du panel, deux invités speakers ont enrichi la discussion avec des perspectives locales et venant d'ailleurs, notamment grâce aux interventions de Mme Samira Eramdani, directrice de Manage Success et CoFondatrice de AlSahm Women au Maroc, et de Mme Mbacké Ndèye Khady Fall Ndiaye, présidente du Réseau pour l'Élimination de la Pauvreté et le Développement de l'Entreprenariat National (REPDEN) sponsor leader de la session inaugurale. En rappelant la situation des femmes dans le monde rural, Mme Mbacké a souligné « le manque de moyens et le difficile accès aux nouvelles technologies auxquelles ces femmes sont confrontées. Même en produisant de la  qualité, elles ont du mal a écoulé leur production faute de communication adéquate pour avoir accès aux clients, un frein  considérable au développement, à l'expansion et à la rentabilité de leurs activités économiques ». Portant le même combat pour les femmes de la région du MENA (Middle East & North Africa) et au Maroc, Samira Eramdani remarque que les femmes sont confrontées aux mêmes obstacles du fait de leur faible accès aux technologies de la communication et de leur capacité à les utiliser adéquatement même lorsqu'elles y ont accès. « Les femmes doivent se départir aujourd'hui de l'ordinaire, il faut qu'elles aient de l'audace  et qu'elles investissent le monde de la communication digitale pour rendre plus visible leur engagement, leurs  activités et leur leadership ».

« La femme est déjà une cheffe d'entreprise dans son foyer. Tout ce qui lui manque, c'est le savoir-­ faire et la communication adéquate pour vendre ses capacités hors de la maison & dans le monde professionnel » Mme Mbacké, Présidente du REPDEN.

Le Pitch-­‐Dating a été l'action phare de ce WTT Dakar, très attendu par les participants qui se sont rapprochés des experts dès la fin du premier panel. Scindés en deux groupes, les experts ont eu pour mission d'accueillir les pitch-­‐er, de les écouter présenter leurs projets et ensuite de leur donner un feedback en temps réel sur la  pertinence, la  faisabilité et les opportunités de financement ou d'accompagnement pour leurs projets.

Ainsi, la session du Pitch Dating a été animée par Karima GRANT, Fondatrice Directrice Exécutive Imagination Africa, Ndeye Khady DIACK, Directrice Générale Adjointe CGF Bourse et Oumar YAM, Cofondateur, CSO OuiCarry d'un côté, Jill Lagos Shemin, Consultante en stratégies numériques et TIC, Antonin Oumar GNING, Chargé de programme à Fondation Friedrich Naumann et Nogaye Ndiaye, Directrice Générale Ongl'Mania et Fondatrice de l'Institut Fantaisika, avec Carlos Hayibor, CEO de KeliConsulting et Expert en Facilitation. Le principe  du pitch dating est simple, il consiste en un échange interactif de 5mn, permettant d'avoir la capacité de convaincre un investisseur ou un client en peu de temps. Les experts, eux-­mêmes clients ou investisseurs, sont des habitués de cet exercice. Aussi, les secteurs de la logistique et des transports, de l'éducation, de l'esthétique et de la beauté, du numérique ou des finances ont bel et bien été représentés  par les invités experts. La présence du CEO et CoFondateur de African Payment Gateway, Mr Oumar Ndao a également enrichi le WTTDakar du fait de l'importance que revêt le secteur de la fintech et du mobile banking dans la sous-région et en particulier au Sénégal.

« À l'institut @Fantaisika que j'ai fondé, nous formons les femmes qui souhaitent faire carrière dans le secteur de l'esthétique & de la beauté  à  se  professionnaliser car c'est d'abord un métier dont elles peuvent vivre »

Les médias étaient également au rendez-­‐vous avec la présence de Mme Agnes Thomassi, directrice générale de la radio West Africa Démocracy Radio (WADR  94.9FM), ainsi que Mr. Ismaela Ba, directeur de publication du site en ligne  « Le Journal  de l'Économie du Sénégal » ( Lejecos.com). La session s'est clôturée par un moment de dégustation offert par Akewa Concept en  présence de la promotrice Yvette Ybekelya, dans son salon du  restaurant. Rendez-­‐vous ce mois de septembre, pour la toute nouvelle session du WTTDakar, sponsorisée par Maerskline auSénégal, leader mondial du Transport Maritime. Par Pape Mamadou Mbengue.

Afrique

Transport aérien - Trop de taxes en Afrique

Un voyageur congolais dépense quatre fois plus que son homologue américain pour parcourir la même… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Inter?Actes-MadameDigitale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com).

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.