Tchad: Déclaration du porte-parole sur les récentes condamnations à la peine de mort au Tchad

5 Septembre 2018
communiqué de presse

Bruxelles — - La Cour criminelle de N'Djamena vient de condamner à la peine de mort quatre personnes.

L'Union européenne réaffirme son opposition absolue à la peine capitale en toutes circonstances et rappelle son engagement en faveur de son abolition universelle. La peine de mort constitue une sanction cruelle et inhumaine sans effet dissuasif et qui représente une grave négation de la dignité et de l'intégrité humaines. C'est un châtiment qui constitue une violation du droit à la vie consacré dans la Déclaration universelle des droits de l'homme.

L'Union européenne invite le Tchad à joindre la majorité des Etats de l'Union Africaine qui, à ce jour, a aboli la peine de mort ou applique de facto un moratoire sur les exécutions, à titre de première étape vers l'abolition.

SOURCE Service européen pour l'action extérieure

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: PR Newswire

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.